Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Violences policières

Violences policières

mercredi 6 avril 2016

L’union syndicale Solidaires-35 qui regroupe les syndicats Sud / Solidaires de salariés du privé, du public et étudiants du département, apporte son total soutien à la lutte engagée au plan national et local pour le retrait du projet de loi « Travail ».

Ce projet ne répond en rien aux objectifs de création d’emplois qu’il feint de proclamer. Il répond en revanche aux attentes du patronat, à l’appétit insatiable du monde de la finance et à l’insolence de ceux qui s’empressent de blanchir dans les paradis fiscaux les profits injustement accaparés.

Les mêmes qui volent le bien commun, et détruisent notre planète voudraient que nous assistions sans rien dire à une nouvelle régression des droits des travailleurs, des chômeurs et des futurs travailleurs pour asseoir leur domination prédatrice.

Les mobilisations de ces derniers jours, à Rennes, St Malo, Redon Vitré et ailleurs témoignent de la volonté de nombreux salariés, du privé, du public et de la jeunesse de refuser cette société qui propose la précarité à vie pour les jeunes, la misère pour les retraités, la désespérance et l’humiliation pour les chômeurs, des conditions de travail détériorées et des conditions d’existence dégradées pour les travailleurs qui se voient imposer toujours plus de compétitivité pour échapper aux licenciements.

Solidaires-35 est et restera partie prenante de ces mobilisations dont les formes, les expressions, les parcours, le droit de se rassembler démocratiquement doivent appartenir à leurs organisateurs dans le respect du bien commun et des personnes. Les élus qui tentent de s’opposer à ces expressions citoyennes assumeront leurs choix. Nous nous sommes aux côtés des travailleurs, des précaires, de la jeunesse et de ses espoirs d’une société plus fraternelle.

Les pouvoirs publics qui ordonnent à la « force publique » d’être ferme, de gazer, de frapper, d’arrêter, de garder à vue, de juger y compris certains de nos adhérents dont toute la vie citoyenne témoigne qu’ils ne peuvent être assimilés à des « casseurs », devraient se souvenir qu’ils ont en charge un « service public » et notamment la protection des citoyens y compris lorsqu’ils expriment leur citoyenneté en manifestant. Et que dire de ceux qui sont frappés à terre et ont dû subir plusieurs jours d’incapacité de travail.

C’est pourquoi, dans l’unité de l’intersyndicale des salariés avec la CGT, FO, la FSU, avec les organisations des étudiants et lycéens et les collectifs de lutte qu’ils se sont donnés, l’union syndicale Solidaires-35 appelle à participer massivement et démocratiquement à la nouvelle mobilisation prévue ce samedi 9 avril à 11H esplanade du Gal De Gaulle pour Rennes et aux heures et lieux qui seront arrêtés dans les autres villes du département pour :
- Le retrait du projet de Loi El Khomri.
- La réduction du temps de travail.
- Une autre répartition des richesses.

Un autre monde est possible !

Union Syndicale Solidaires-35 : 5 rue de lorraine 35 000 Rennes – Tél. 09.53.77.57.22 Mel : solidaires35 free.fr

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0