Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Une centaine de facteurs manifeste à Rennes

Une centaine de facteurs manifeste à Rennes

lundi 24 février 2014

SUD PTT 35

Grève des facteurs du 24 février 2014

A l’appel du seul syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine, près de 18% de tous les facteurs d’Ille et Vilaine ont fait grève pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Tous les bureaux du département ont été plus ou moins touchés par cette grève : 19 grévistes à Redon, 38 sur Rennes, 14 à St Grégoire, 8 à Noyal sur Vilaine, à Bruz, Fougères, St jouan des guérets, Cesson, Rennes Crimée, Rennes Legast, Messac, Vitré, Argentré, etc..)

1) Contre la Sécabilité
Dans tous les bureaux d’Ille et Vilaine, la direction de La Poste (Direction Opérationnelle Territoriale Courrier) a décidé pour 2014 de multiplier les jours pendant lesquels les facteurs font leur tournée augmentée d’une bonne partie de la tournée d’un de leurs collègues. C’est ce que l’on appelle la « sécabilité ». Et pour 2014, les dirigeants de La Poste ont fixé ce nombre de jours « sécables » à plus de 150 !!
Les conséquences sont simples : Surcharge de travail , des fins de service très tardives dans l’après midi, dépassements des heures (Les dirigeants de La Poste refusent de les payer en heures supplémentaires),

2) Contre les réorganisations incessantes
De plus, les dirigeants de La Poste continuent à restructurer chacun des 41 bureaux tous les 18 mois avec comme seul but, la diminution du nombre de tournées et du nombre de facteurs.

3) Contre la « mutualisation » des tournées :
Pour l’été 2014, la direction de La Poste a décidé d’obliger les facteurs à faire 2 tournées le samedi en mettant en congé d’office un facteur sur 2 pour réduire le stock de congés non pris !!!

4) Contre l’absence de compensation des plis électoraux
Les dirigeants de La Poste qui touchent des sommes colossales pour le « marché » des plis électoraux (sur appel d’offre) ne veulent plus pour la première fois compenser le facteur pour ce travail supplémentaire (élections municipales, élections européennes). La direction de La Poste a touché en 2013, 297 millions de « Crédit impôt compétitivité emploi » pour sauvegarder… l’emploi. Précisément, elle fait l’inverse ! Alors que le chiffre d’affaire « courrier » se maintient en 2013 au niveau de 2012, les dirigeants de La Poste invoque systématiquement une baisse des volumes du courrier pour diminuer le nombre de tournées et de facteurs.
Les gains de productivité doivent bénéficier à l’amélioration des conditions de travail et de l’emploi des facteurs .
C’est ce que le syndicat SUD-PTT revendique.
C’est ce que les grévistes sont venus dire aux dirigeants de La Poste mais aussi aux élus de tout bord en manifestant de la DOTC à Rennes Métropole.

Rennes le 24 février 2014

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0