Accueil du site > Politique > Service public de l’eau : une ambition contrariée

Service public de l’eau : une ambition contrariée

vendredi 2 octobre 2015

élu-e-s écologistes

Depuis des années, de nombreuses associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s se battent pour une gestion publique de l’eau. Cette gestion publique est seule à même de garantir un prix juste et transparent ainsi qu’une gestion démocratique et écologique de ce bien commun.

Pourtant, la Collectivité Eau du Bassin Rennais (CEBR) a pris, jeudi 1er octobre, la décision de reconduire les contrats de distribution de l’eau avec des multinationales pour 15 communes de Rennes métropole [1] et pour 10 communes associées [2]. Cette décision a été prise à l’encontre de l’avis de la commission consultative des services public (CCSPL) de Rennes Métropole, au sein de laquelle siègent notamment les associations, qui avait voté mardi 29 septembre contre ce choix.

Fidèles à leurs engagements affirmés lors des élections municipales, les élu-e-s écologistes ont voté contre cette décision. Ce choix des multinationales est d’autant plus incompréhensible qu’il existe depuis le 1er avril 2015 un opérateur public, dont Rennes métropole est actionnaire. La Société publique locale en charge de la distribution de l’eau pour Rennes et prochainement pour les communes de Pacé, Vezin, Saint Gilles et Cesson-Sévigné, a vocation à élargir son action afin de construire un grand service public de l’eau à l’échelle du bassin rennais. La décision prise par la CEBR jeudi 1er octobre est une occasion ratée.

Valérie Faucheux, Laurent Hamon et Nicolas Delheume, élu-e-s écologistes membres de la CEBR

Matthieu Theurier et Gaëlle Rougier, co-président-e-s du groupe écologiste à la Ville de Rennes

Notes

[1] Les communes de Rennes Métropole concernées sont Chavagne, Cintré, La Chapelle Thouarault, L’Hermitage, Mordelles, Romillé, Parthenay de Bretagne, Clayes, Bécherle, Miniac-sous- Bécherel, La Chapelle-Chaussée, Langan, Le Verger, Chevaigné et St Sulpice La Foret.

[2] Les communes associées concernées sont Bréal-sous-Montfort, Talensac, Goven et Moigné-Le Rheu, St Pern, Irodouer, Bédée, La Nouaye, Breteil et Pleumeleuc.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0