Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Service public, assez de blabla !

Service public, assez de blabla !

vendredi 5 avril 2013

SNUITAM-FSU

Mme Lebranchu, ministre de la Fonction publique, vient à Rennes le 8 avril pour rencontrer les agents de l’Etat en Bretagne. Chaque directeur est chargé de proposer une liste triée sur le volet de fonctionnaires participant à des tables rondes. Pour faire bonne mesure et jouer la comédie du dialogue social, la ministre rencontrera les syndicats en fin de matinée.

Le SNUITAM-FSU, syndicat des ministères de l’agriculture et de l’environnement, n’ira pas dialoguer avec une ministre disqualifiée. La décentralisation, c’est le Sénat qui pilote et qui détermine le calendrier. Quant à la Fonction Publique, le budget de rigueur et d’austérité annoncé ne permet aucune marge de manœuvre sur les salaires, les emplois et les missions de service public.

Majoritaire en Bretagne, dans de nombreuses DDI (DDPP, DDCSPP…) ainsi qu’à la DRAAF Bretagne, le SNUITAM-FSU souhaite engager un véritable débat sur l’avenir du service public, sur l’abandon par l’Etat du principe d’égalité d’accès au service public pour tous les citoyens…mais le débat est faussé.

D’un côté, la ministre fait semblant d’ouvrir le dialogue mais de l’autre, les décisions sont déjà prises.

Ainsi par exemple, l’Etat prévoit d’abandonner l’instruction des demandes de permis de construire au profit des communes qui devront assumer cette tâche supplémentaire mais qu’en sera-t-il pour les petites communes rurales qui tirent d’ailleurs le signal d’alarme ? Et qu’en sera-t-il du sujet sensible en Bretagne, sur la question de la sécurité sanitaire de l’alimentation ? Le scandale du trafic de la viande de cheval ainsi que les récentes découvertes par nos services, y compris en Ille-et-Vilaine démontrent que la politique de l’autocontrôle est une aberration face aux grands groupes industriels de la viande. Pourtant le ministère de l’agriculture s’obstine dans cette direction. Il a, en 5 ans, supprimé 1000 emplois de contrôleurs dans les services vétérinaires, engendrant ainsi de nouveaux risques pour le consommateur.

Face à la colère sociale qui monte dans les services de l’Etat, nous exigeons de véritables négociations, où la seule logique comptable ne sera pas la règle, mais bien l’intérêt des usagers et des agents de nos services pour développer un véritable service public de qualité.

Le SNUITAM-FSU donne rendez-vous aux agents pour accueillir la ministre lundi 8 avril à partir de 11H à la préfecture de région à Rennes ainsi qu’aux journalistes pour une conférence de presse.

SNUITAM-FSU (Syndicat National Unitaire des territoires de l’agriculture et de la mer)

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0