Accueil du site > Politique > STOP À L’INTIMIDATION, ARRÊT DES VIOLENCES POLICIERES !

STOP À L’INTIMIDATION, ARRÊT DES VIOLENCES POLICIERES !

dimanche 15 mai 2016

Alternative Libertaire

Suite aux nombreux et nombreuses manifestantEs blésséEs à Rennes et ailleurs lors des dernières manifestations contre le projet de loi travail, plusieurs collectifs et organisations ont appelés à une manifestation contre les violences policières ce samedi 14 mai à Rennes.
Si le préfet de la région Bretagne et le gouvernement minimisent, voire la plus part du temps nient ces violences policières, ils sont ici allés plus loin encore en interdisant cette manifestation.

Malgré la volonté claire du gouvernement, d’empêcher une dénonciation publique de leurs méthodes de maintien de l’ordre, un bon millier personnes se sont rassemblées.
Afin d’empêcher la manifestation, un dispositif policier impressionnant a été déployé (centre ville quadrillé par 700 policiers, fouille des sacs, barrages à plusieurs entrées de la ville, 2 hélicoptères, 4 canons à eau, …). Plusieurs personnes ont été interpellées et ont subi un contrôle d’identité, avant et pendant la manifestation, toutes n’ont pas été relâchées.
Malgré l’encerclement de l’esplanade Charles De Gaulle par des CRS et des gendarmes mobiles, le rassemblement s’est fait cortège afin de défiler dans les rues adjacentes. Il est très vite interrompu par le dispositif policier. Malgré l’absence de violence du côté des manifestantEs des gaz lacrymogènes ont été utilisés, des tirs de LDB40 ont eu lieu, blessant plusieurs personnes.

- Depuis le début du mouvement, nous faisons face à de nombreuses provocations de la part des institutions politiques (le centre ville historique, une forteresse interdite par exemple) et nombre de manifestations pour beaucoup sans heurts, dont les cortèges des centrales syndicales, se sont faites attaquées par les forces de l’ordre.
- Mardi dernier, le gouvernement sortait l’arme du 49-3 afin de faire passer la loi en force.
- Vendredi 13 mai la mairie de Rennes faisait expulser la maison du peuple occupée, véritable lieu d’organisation de la lutte . Ces exemples illustrent la volonté du gouvernement, par le biais de M. CAZENEUVE et du préfet de mettre fin à la contestation afin de faire passer leur projet de loi quelque soit la violence physique et symbolique !
Il tente de décrédibiliser le mouvement en imputant la violence des manifestations aux manifestantEs afin de justifier la sienne qu’il emploie aux services du MEDEF, alors même que le climat tendu est en lien avec la violence policière. Aussi, quelques vitrines de banques brisées n’égalent en rien la violence d’une loi, qui précarise d’avantage les travailleurs et les travailleuses (avec des conséquences dramatiques sur la santé et la vie quotidienne de nombre de salariéEs) et d’un gouvernement qui matraque les contestataires !!!

Nous ne faisons pas de catégories entre ce qui serait d’un côté les « casseurs » et de l’autre les bons et les bonnes manifestantEs . Cette dissociation pratiquée par les médias et le gouvernement a pour but de nous affaiblir en nous divisant.

L’interdiction de manifester ce samedi 14 mai, comme l’ensemble des mesures mises en place, fait partie de leurs stratégies : décourager les personnes de venir manifester par la peur (et son instrumentalisation médiatique) et museler toutes contestations afin de faire passer leur projet de loi.

Les groupes Alternative Libertaire d’Ille et Vilaine exigent la libération de l’ensemble des personnes interpellées.

Aussi, le gouvernement est bien décidé à maintenir la contestation dans les pré-carrés qu’il a délimité afin de la contenir, puisque son objectif n’est pas de la prendre en compte mais bien de faire passer son projet de loi quelque soit les moyens.
Nous exigeons donc l’arrêt des intimidations et des violences policières et nous appelons toutes les personnes qui sont contre la loi travail à rejoindre les manifestations du 17 et du 19 !

Alternative Libertaire Rennes
Alternative Libertaire Fougères
Alternative Libertaire St Malo – Dol - Dinan _

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0