STMicro reste à Rennes

vendredi 25 novembre 2005

Aujoud’hui il neige à Rennes et les salariés de Solution Plastique organisent un rassemblement devant l’établissement pour protester contre leur licenciement qui va être prononcée suite à l’annonce du dépot de bilan prononcé le 8 septembre. La pluspart de ces salariés viennent de ST Micro. Solution plastique a bien touché les aides publiques mais de là à rendre des comptes....

Ci- dessous le message de Jean-Marie Michel qui annonce que STMicro reste à Rennes.

Il était en effet question que le site ferme. L’activité spatiale avait été maintenue (sur proposition des salariés) mais devait être vendue à un repreneur... Aujourd’hui STMicro a changé d’avis. Il va y avoir quelques embauches mais le nombre de salariés devrait rester au dessous de 100. Pour mémoire c’est plus de 600 emplois qui on été détruits sur le site.

Cette nouvelle certes positive ne pourra jamais réparer le préjudice immense qu’ont subi les salariéEs.

Sur ce dernier point l’entreprise (pirate) "Solution Plastique’ qui avait bénéficié d’aides publiques pour la création d’emplois après les licenciements à STMicro est en liquidation, une cinquantaine de salariéEs de STMicro avaient été embauchéEs... ils seront licenciéEs une deuxième fois.

J.T.

Le message de Jean-Marie Michel :

STMicro nous a annoncé son intention de poursuivre à Rennes son activité Back-End Spatial (BE) et vous trouverez ci-joint le communiqué de presse laconique diffusé par ST.

PDF - 143.1 ko
BE_spatial.pdf

Quelques commentaires :

Lors de la discussion économique sur les raisons de la fermeture de ST Rennes, nous avions évoqué le BE et son maintien à Rennes en effet le marché étant porteur, l’indépendance stratégique de l’Europe au niveau des composants spatiaux se ferait à ce prix. ST nous avait répondu que cela n’était pas possible du fait de la petite taille de la structure engendrant des coûts de fonctionnement trop important et que l’implantation du site au milieu de la ville impliquait pour des raisons de sécurité que le site ferme. Nous constatons aujourd’hui que ST fait machine arrière et répond deux ans après que nous avions raisons de mettre en doute les causes économiques avancés pour justifier la fermeture du site de Rennes et par la même nous confirme que nous avons bien subit des licenciements de profitabilité et non comme ST le prétend des licenciements pour sauvegarder la compétitivité du groupe.

Bien entendu cette annonce est une bonne nouvelle pour les salariés concernés qui vont conserver leur emploi, même s’ils sont durement éprouvés par les deux années de doute et d’angoisse qu’ils viennent de subir alors que ST refusait de les écouter et de statuer sur leur avenir.

Avec beaucoup d’amertume nous constatons l’énorme gâchis qu’aura été cette fermeture d’usine tant du point de vue industrielle que du point de vue humain.

Nous n’oublions pas que ST a réalisé +121% de bénéfices net en 2004 par rapport à 2003 et que dans le même temps le site de Rennes fermait.

Nous n’oublions pas que sur ce site travaillait 600 personnes il y a deux ans et qu’il ne serons plus qu’une quarantaine demain.

Nous n’oublions pas que sur les 311 salariés licenciés, 71 sont toujours sans emplois et que 140 autres sont dans une situation précaires.

Nous n’oublions pas que 45 de nos collègues travaillent chez Solutions Plastiques à Guichen qui a déposé le bilan début septembre. Malgré les promesses et les 5 millions d’euros prêtés à cette entreprise pour favoriser le reclassement des ex STM, moins de 18 mois après leur licenciement, ils vont de nouveau se retrouver au chômage. l’annonce de cette restructuration devant intervenir dans les jours qui viennent

Nous n’oublions pas surtout que sans notre motivation et notre lutte pour tenter de mettre en échec les plans de cette multinationale sans scrupule, rien de tout cela n’aurait été possible.

Soyez en remercié.

Notre dignité nous l’avons gagné dans les larmes et la douleur. elle n’a pas de prix !!!

bella ciao

jean-marie

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0