Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Rassemblement de soutien à Serge Bourgin de SUD-PTT 35

Rassemblement de soutien à Serge Bourgin de SUD-PTT 35

lundi 14 mai 2012 (Date de rédaction antérieure : 18 mai 2012).

Le 18 mai 2012 à 8h45 devant la cité judiciaire à Rennes
Pour l’arrêt des poursuites à l’encontre de S. Bourgin
Non à la criminalisation de l’action syndicale
Pour le droit de manifester
Pour la défense des acquis sociaux

Serge Bourgin, secrétaire départemental de SUD-PTT, est cité à comparaître le vendredi 18 mai devant le tribunal correctionnel suite à une manifestation qui s’est déroulée il y presque deux ans.

Le 19 octobre 2010, un rassemblement contre la réforme des retraites et pour le soutien aux grévistes des raffineries réquisitionnés était organisé par plusieurs syndicats dont l’union syndicale Solidaires d’Ille et Vilaine. Il se déroulait devant le dépôt de carburant de Vern sur Seiche.

Le rassemblement à peine commencé à été repoussé par les gendarmes sur l’axe Rennes Angers. La manifestation a ainsi reculé sur plus de 800 mètres à contre sens provoquant un arrêt de la circulation. La manifestation a reflué jusqu’au rond point de « Patis Frau » à l’entrée de Vern sur Seiche.

Pour permettre aux manifestants de se regrouper, les organisateurs dont Serge Bourgin (secrétaire départemental de SUD-PTT) ont fait évacuer les véhicules bloqués sur ce rond point parmi lesquels une subaru de la gendarmerie.

C’est un gendarme, conducteur de cette « subaru » qui accuse serge Bourgin de l’avoir menacé de « la pointe de son drapeau à travers la vitre ouverte qu’il aurait esquivé » !! Ceci constituerait une « violence volontaire à personne dépositaire de l’autorité publique » (puni au maximum de 3 ans de prison et de 45000 euro d’amende) !

Or, il n’y a eu lors de cette manifestation, aucune dégradation, aucune arrestation, aucun blessé. D’ailleurs le gendarme accusateur ne justifie d’aucune égratignure, ni lui ni la voiture ! Il demande un euro symbolique !! Voilà pour les faits… Il n’y a donc aucune preuve matérielle, juste la parole d’un gendarme… Il est inutile de dire que nous contestons fermement la « version policière » avec l’appui de plusieurs témoignages.

Nous attribuons ces poursuites au climat « anti-syndicaliste » qui s’est développé depuis quelques années. On observera ainsi que la fin de la campagne électorale a été marquée par une attaque en règle à l’encontre des syndicats et des syndicalistes le 1er mai 2012 de la part du président de la république sortant qui fut ministre de l’intérieur pendant plusieurs années.

La criminalisation de l’action syndicale est scandaleuse et inacceptable On ne peut accepter cette atteinte au droit de manifester.

Pour le comité de soutien

N. J.

Une pétition de soutien en ligne sur internet est disponible à l’adresse suivante :

http://petitionpublique.fr/PeticaoV...

ou sur le site de Sud-PTT 35

http://sudptt35.pagesperso-orange.f...

Apportent à ce jour, leur soutien : Union syndicale SOLIDAIRES d’Ille et Vilaine 35, Fédération SUD-PTT, MCPL, « Marx-Again », Sud-Ptt d’Ille et Vilaine, Fédération anarchiste, FO- action sociale section Arass, FSU, CGT-FAP35 ;

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0