Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Archives Syndicalisme 2006 > Quel dialogue social avec les chômeurs ?

Quel dialogue social avec les chômeurs ?

mardi 5 septembre 2006

AC ! - Agir ensemble contre le Chômage !-

APEIS - Association Pour l’Emploi, l’Information et la Solidarité-

MNCP - Mouvement National des Chômeurs et Précaires-

Communiqué de presse

Quel dialogue social avec les chômeurs ?

La nouvelle série de discussions que le ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement Jean Louis Borloo vient d’entamer avec les partenaires sociaux et qui devrait déboucher sur des propositions législatives en matière de dialogue social et de représentativité syndicale, a été organisée dans un déni flagrant de réalité sociale. Aucune association de chômeurs, salariés privés d’emploi, n’a en effet été conviée à ces rencontres.

Les rapports Chertier et Hadas-Lebel, dont les conclusions encadreront ces entretiens, s’ils font état de l’apparition de nouvelles formations syndicales depuis que les cinq grandes confédérations ont été déclarées représentatives en 1966, font complètement l’impasse sur les organisations de chômeurs.

Il s’agit entre autre pour le ministre de l’Emploi, suivant en cela les intentions de M. Chirac, de faire en sorte qu’ "il ne soit plus possible de toucher au code du travail sans une concertation préalable". Or, les chômeurs sont eux aussi concernés par les changements possibles du code du travail, qui prévoit notamment les conditions de contrôle de la recherche d’emploi et mentionne la possibilité de sanctions en cas de refus d’un emploi. Qu’on juge de l’importance de ces dispositions dans un contexte de précarisation de l’emploi...

Il est temps que le dialogue social se démocratise pour mériter son nom. Nous demandons à être reçus par M. Borloo dans le cadre des entretiens préalables à la réforme du dialogue social. Nos organisations, par leur action quotidienne auprès des chômeurs depuis près de vingt ans et par les victoires notables qu’elles ont obtenues dans la défense de leurs droits, ont largement fait la preuve de leur utilité et de leur compétence.

Paris, le vendredi 1er septembre 2006

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0