Accueil du site > Société > Quand les sans-abris frappent à la porte : réaction du Maire de La (...)

Quand les sans-abris frappent à la porte : réaction du Maire de La Mézière

jeudi 22 août 2013

Réquisition Un toit c’est un Droit Hôtel Le Beauséjour La Mézière

Décidément, le ridicule et le cynisme font parfois bon ménage !

JPEG - 39.9 ko

Dès l’officialisation de la réquisition, à la demande du maire, nous avons reçu la visite courtoise des gendarmes de la brigade de Hédé à qui nous avons déclaré que nous quitterions bien évidemment les lieux si une solution de relogement était trouvée. Ensuite Monsieur le maire, nous a téléphoné : discussion totalement « neutre et polie » où il s’est contenté de nous dire qu’il ne disposait pas de logement d’urgence sur sa commune pour reloger les gens. Nous lui avons proposé de le rencontrer mais jusqu’ici nous n’avons eu malheureusement aucune réponse. Par contre dans les minutes qui suivaient, il décidait, non pas de lancer une procédure judiciaire ordinaire pour récupérer le lieu, mais de porter plainte contre les militants. Restait à trouver le motif. Effraction ? Le lieu était, de notoriété publique ouvert depuis des mois. Vandalisme ? Le constat en avait été fait bien avant notre arrivée. Occupation illégale d’un lieu à but lucratif ? Comme si l’association s’enrichissait en louant les pièces aux sans-abris ! Finalement faute de trouver autre chose il opte pour l’occupation illégale d’un terrain par des gens du voyage ! Décidément, le ridicule et le cynisme font parfois bon ménage ! Fort heureusement, le procureur n’a pas jugé bon de donner suite mais … Mais il n’en demeure pas moins que la volonté était là, de concert avec la préfecture, de tenter à tout prix de briser l’association en attaquant ses militants. Non seulement Monsieur le Maire de la Mézière n’a même pas eu le courage de dévoiler ses cartes, non seulement Monsieur le Maire est visiblement totalement insensible au sort des familles à la rue mais Monsieur le Maire semble avoir quelques difficultés à appréhender les règles de la démocratie : l’existence de lois et le droit associatif. Nous ne manquerons pas de lui rappeler quelques fondamentaux que tout élu de la République se doit de respecter. Désormais, la réquisition est installée jusqu’à ce que des solutions de relogement soient trouvées ou jusqu’à ce que la décision de justice commandant de quitter les lieux intervienne.

Les sans-abris qui se sont installés à l’hôtel Beauséjour ont besoin de tout. N’hésitez pas à contacter l’association afin de créer une solide chaîne de solidarité autour d’eux et afin de faire respecter le code de l’action sociale qui oblige à donner protection à toute personne en situation de détresse et un hébergement à toute personne à la rue quelle que soit sa situation administrative.

Rennes, Un Toit C’est un Droit !

Mail : untoitundroit35 gmail.com

Blog : http://untoitundroit35.blogspot.fr/

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0