Accueil du site > Politique > Archives politique 2005 > Politique : De Villiers clone de Le Pen. par Olivier Besancenot

Politique : De Villiers clone de Le Pen. par Olivier Besancenot

lundi 12 septembre 2005

La course de vitesse pour récupérer l’électorat lepéniste est engagée. Ce week-end, à l’université d’été du MPF, de Villiers n’a pas lésiné sur les moyens. Annonçant sa candidature à l’élection présidentielle de 2007, il l’a justifiée par la lutte contre l’islamisation de la France et a fustigé, une fois de plus, les immigrés coupables de tous les maux et de toutes les difficultés de la société française. Exploitant la vieille ficelle du bouc émissaire, de Villiers se pose ainsi en héritier du Front national. Les salariés sont prévenus : le poison du racisme, les appels à la purification ethnique vont essayer de les diviser face au MEDEF et au gouvernement. La LCR appelle toutes les organisations antiracistes, les syndicats, associations et partis de gauche à riposter : les discours haineux et nauséabonds de de Villiers, qui spéculent sur la misère de pans entiers de la société, ne doivent pas rester sans réponse. Seule, une alternative anticapitaliste à la politique libérale et une remise en cause de la répartition actuelle des richesses, qui spolie les salariés, peut permettre de faire régresser le racisme et l’extrême-droite.

Déclaration d’Olivier Besancenot.

Le 12 septembre 2005.

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0