Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Panne à la Banque Postale ! Les employés n’en peuvent plus !

Panne à la Banque Postale ! Les employés n’en peuvent plus !

jeudi 1er août 2013

SUD PTT 35

Les dirigeants de La Poste et de La Banque Postale ont indiqué que la gigantesque panne du mardi 30 juillet dernier était due à une panne informatique d’un serveur. Ils ont aussi affirmé que tout était rentré dans l’ordre… CE QUI EST FAUX !
Nous doutons fort de la véracité de cette explication puisque tout système informatique aujourd’hui est doublé d’un système de secours…
Nous doutons d’autant plus que les virements sur les comptes qui devaient passer dans la nuit de lundi à mardi et qui ne sont pas passés du fait de la « panne » ne sont toujours sur les comptes le jeudi matin 1er août 2013 !! Il s’agit pourtant souvent de salaires ou de pensions de retraite !!

La panne et l’impact sur les conditions de travail

Le CHS-CT a rencontré le mercredi 31 juillet le directeur du centre financier de Rennes pour lui demander de prendre des mesures concrètes face à l’afflux légitime de renseignements des titulaires de comptes de la Banque Postale. En effet, hier mercredi, le nombre d’appels entrants étaient le triple d’une journée normale !! Le directeur du centre nous a indiqué qu’il …ne ferait rien !! Pas de renfort, pas de mesures concrètes pour dénouer des situations difficiles des clients qui attendent leurs crédits.

C’est inadmissible et irresponsable Aujourd’hui, jeudi 1er août, la situation s’aggrave puisque les virements attendus n’ont pas été effectués par la chaine de traitement informatique. Les 120 employés du « service client » et les 80 employés des services « réclamations » et « contentieux » sont débordés par des appels « clients » qui à juste titre sont mécontents.
Sans aucun soutien de leur hiérarchie, les employés du centre financier de Rennes subissent la gabegie issue de la stratégie de la Banque Postale alors qu’ils n’ont aucune responsabilité dans cette affaire.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine dénonce cette situation et indique que si la situation s’aggrave encore, elle conseillera à tous les salariés d’exercer leur droit de retrait.
Pour syndicat le SUD-PTT, cette gabegie est le résultat d’une politique des patrons de la Banque Postale qui vise à gagner en productivité coûte que coûte :
- La « production » a été récemment centralisée sur seulement 6 centres financiers en France (sur les 19)
- Les dirigeants de la Banque Postale se livrent à une vaste opération de « dématérialisation » en numérisant l’ensemble des documents papiers
- Les dirigeants de la Banque Postale procèdent actuellement à des modifications importantes par la mise en œuvre de logiciels « intégrateurs » (Thaler).
- Le projet de centralisation de la gestion informatique sur 4 centres de traitements informatiques avec la fermeture de « CDO » (dont celui de Rennes) est en cours.
- Les dirigeants de La Banque Postale ont mis en œuvre un pilotage national des flux téléphoniques pour utiliser « la ressource humaine », dirigeant n’importe lequel des appels téléphoniques vers n’importe lequel des 19 centres financiers.

Cette course au profit depuis la création de la Banque Postale en 2006 a fragilisé les « ex-Chèques postaux » qui étaient considérés comme la plus fiable et rigoureuse des institutions financières

Rennes le 1er août 2013

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0