Accueil du site > Politique > Occupation d’une agence de la banque BNP à Rennes samedi 10 décembre

Occupation d’une agence de la banque BNP à Rennes samedi 10 décembre

samedi 10 décembre 2016

Samedi 10 décembre, 22 militant-e-s non violent-e-s d’Action Non-Violente Rennes, d’Attac Rennes et d’ANV-COP21 sont venu-e-s occuper les locaux de l’agence BNP-Paribas de Rennes, afin de dénoncer l’impunité des évadés fiscaux et le rôle joué par les banques dans l’évasion fiscale. Cette action s’inscrit dans un mouvement national d’occupation des banques lancée par le collectif des Faucheurs de chaises, afin que les milliards cachés dans les paradis fiscaux soient rapatriés en France et financent la transition sociale et écologique.

Il est 10h30 du matin, les 22 activistes viennent dans le calme occuper l’agence BNP-Paribas 7 rue d’Orléans, pour y mettre en scène des banquiers responsables de l’évasion fiscale. L’objectif affiché de cet événement un peu particulier est de rappeler que la fraude fiscale coûte plus 100 milliards d’euros par an à la France. Or cette somme pourrait servir à financer une transition sociale et écologique ambitieuse, créatrice d’emplois et permettant de répondre aux enjeux climatiques.

Dans une ambiance détendue, les militants-e-s ont enchaîné des animations et des prises de paroles permettant de mettre le doigt sur les conséquences économiques, sociales et environnementales de l’évasion fiscale. Aucune dégradation ni aucun débordement n’ont été commis par les militant-e-s non violent-e-s. Ils sont repartis dans le calme vers 11h30 sans intervention de la police.

Une scénette a rythmé l’occupation des activistes, qui ont également annoncé leurs cinq revendications pour lutter contre l’évasion fiscale. cf. http://anv-cop21.org/9-janvier-fais...

Les millitant-e-s ont également appelé les citoyens à se réunir en masse le 9 janvier à Dax pour le procès de Jon Palais, poursuivi pour fauchage de chaise lors de la campagne 2015. Le collectif avait procédé aux réquisitions de 196 chaises dans des banques de toute la France dans l’optique de la COP 21.

Mais pour les activistes, il est bien plus urgent et légitime de faire le procès de l’évasion fiscale : « Ce ne sont pas les Faucheurs de chaises qu’il faut juger, mais l’évasion fiscale en bande organisée », d’après Lola militante d’Action Non-Violente Rennes.

Retrouvez Action Non-Violente Rennes sur sa page :

https://www.facebook.com/ANV-Rennes...

Retrouvez ATTAC Rennes sur https://local.attac.org/35/

Action Non-Violente Rennes et Groupe Attac Rennes

1 Message

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0