Accueil du site > Politique > Non aux portillons dans le métro rennais

Non aux portillons dans le métro rennais

mardi 24 février 2015

Une pétition en ligne lancée par le groupe Europe Écologie-Les Verts et le mouvement Parti de Gauche-Front de Gauche a déjà recueilli plus de 1300 signatures. https://www.change.org/p/monsieur-l...

Un collectif « Non aux portillons dans le métro » a été créé lundi 23 février lors d’une réunion de travail qui s’est tenue à la maison des associations à Rennes.

Dans ce cadre des actions ont été prévues. La première : Jeudi 26 février, les membres du collectif iront à la rencontre des usagers du métro à la station Saint-Anne dès 12h00. La signature de la pétition et la présentation des arguments contre la mise en place de portillons leur seront proposés.

Rappel des faits :

Rennes Métropole et son délégataire Kéolis envisagent de mettre en place des portillons à l’entrée des stations de métro. Cette décision, évaluée à 7,5 millions d’euros, sera soumise au vote du Conseil métropolitain le 26 février 2015.
Cette mesure est inacceptable.
Parce qu’il y a urgence à développer les transports en commun pour combattre le réchauffement climatique et la pollution de l’air, et parce que le coût des transports collectifs reste souvent un obstacle à leur usage, Rennes Métropole doit s’engager sur une politique incitative au plan tarifaire et non sur une politique répressive.
Parce que l’installation de tels portillons rendrait le métro inaccessible pour beaucoup, notamment pour les personnes à mobilité réduites.
Parce que Rennes est une ville à taille humaine, à forte qualité de vie. Le métro, facile d’accès, participe à cette reconnaissance. Les usagers et visiteurs aiment l’utiliser aussi pour ça.
Parce qu’un métro ouvert, des transports en commun écologiques et accessibles à toutes et tous, ne peuvent aller de pair avec l’installation de portillons dans le métro rennais.

Contact : nonauxportillons gmail.com

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0