Accueil du site > Politique > Non aux licenciements à PSA, pour l’emploi et l’avenir de La Janais

Non aux licenciements à PSA, pour l’emploi et l’avenir de La Janais

samedi 9 février 2013

Comité de Soutien aux Salariés de PSA et du secteur automobile

Lundi 11 février 2013 à Rennes

Pique-nique de soutien à 12h00 place de la mairie

Rassemblement à 14h30 devant la préfecture rue Martenot

La Commission tripartite (Etat, collectivités, PSA) se réunit de nouveau le lundi 11 février 2013 à 14h30 à la préfecture de région (rue Martenot). Cette commission se penche sur la « revitalisation » d’une partie du site automobile de la Janais dans l’optique des 1 400 licenciements programmés par la direction de PSA sur Rennes.

Le Comité de Soutien aux Salariés de PSA et du secteur automobile appelle l’ensemble des habitants à se mobiliser à l’occasion de cette réunion. La destruction de 11 000 emplois dans les différents sites de PSA et l’annonce de la suppression de plus de 8000 emplois chez Renault font peser de lourdes menaces sur l’avenir de l’industrie automobile en France.

Nous sommes tous concernés

Les 1 400 emplois de moins à la Janais supprimeront plus de 4 000 emplois chez les sous traitants de PSA dans la région rennaise. Les conséquences, dramatiques pour les travailleurs licenciés et les conditions de travail des autres salariés, seront importantes pour l’économie locale : finances des communes, commerces, emploi des jeunes...Il faut stopper cette casse de l’industrie ! Un pays qui ne produit plus de richesses ne peut plus investir dans l’éducation, la santé et de grands services publics.

La famille Peugeot et les actionnaires sont responsables de cette situation. Après s’être gavés pendant des années, ils appellent l’Etat au secours. La stratégie d’alliance avec Général Motors ne donne naissance à aucun projet innovant. Elle vise avant tout à faire des économies au détriment de l’emploi. L’Etat, prompt à donner sa caution au prêt de 7 Milliards d’euros à la Banque de Financement de PSA, doit demander des contreparties en matière d’emplois.

Plus que des discours, il faut de l’action. Les actionnaires de PSA ont fait la preuve de leur nuisance. L’Etat, en associant les salariés et les collectivités territoriales, doit porter une vraie ambition industrielle pour la filière automobile et au-delà pour les industries du transport. 4 500 000 véhicules d’occasion ont été vendus en France en 2012 alors que seulement 2 500 000 véhicules neufs ont été vendus.

Un plan de relance doit permettre à tous de pouvoir rouler avec un véhicule sûr, de dégager de nouvelles pistes pour construire des véhicules propres et économes en carburant. C’est utile pour l’ensemble de la société. Ce n’est pas en suivant les agences de notation que nous parviendrons à une juste répartition des richesses produites par les travailleurs. Les politiques d’austérité menées à l’échelle de l’Europe et en France amèneront d’autres destructions d’emplois et un recul des acquis sociaux.

La mobilisation des citoyens peut permettre une autre politique

Lundi 11 février 2013 à Rennes

Pique-nique de soutien à 12h00 place de la mairie

Rassemblement à 14h30 devant la préfecture rue Martenot

Comité de Soutien aux Salariés de PSA et du secteur automobile

CONTACT : comitesoutiensalariespsa gmail.com

PDF - 76.3 ko
Solidarité avec les salariés de PSA
A télécharger

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0