Accueil du site > Politique > Nathalie Appéré (PS) craint le peuple mais pas le cumul

Nathalie Appéré (PS) craint le peuple mais pas le cumul

vendredi 18 octobre 2013

PG 35

Nathlie Appéré s’était déclarée « anticumul » et avait promis de démissionner de son mandat de députée si elle parvenait à être élue maire de Rennes (Ouest France du 27/02/2013). C’était seulement au mois de février dernier… mais cet engagement est désormais bien loin. Hier soir, Nathalie Appéré a déclaré devant les adhérents du PS qu’elle « restera députée » si elle est élue maire (Ouest France du 17/10/2013), afin d’éviter la tenue d’une élection législative partielle et de permettre à son parti de se dérober de la sanction citoyenne. Cette nouvelle n’est (malheureusement) pas étonnante puisqu’elle s’inscrit dans la droite ligne des élus PS locaux qui défendent particulièrement bien leurs postes et leur statut de cumulard. En février dernier, Nathalie Appéré n’avait pas soutenu l’appel des députés « socialistes » pour mettre en place le non cumul des mandats. De même, le simulacre d’indignation de l’UMP Bertrand Plouvier face à cette information n’est absolument pas crédible car il y a un mois, la totalité des sénateurs de son parti a voté avec les trois sénateurs « socialistes »d’Ille et Vilaine (dont Edmond Hervé) en faveur du cumul des mandats. Le Parti de Gauche, membre du Front de Gauche, dénonce fermement le cumul des mandats qui autorise les élus à accumuler les indemnités mais ne leur permet pas d’exercer sérieusement leurs responsabilités. Il déplore que le non- cumul soit une promesse supplémentaire que François Hollande a ajournée et réaffirme la nécessité d’une réforme des institutions et l’avènement d’une 6 è République, démocratique et populaire.

En ce sens le Parti de Gauche est consterné par la réforme des cantons présentée par le ministère de l’Intérieur. Les cantons ont subi un découpage aberrant qui n’a été dirigée que par une volonté électoraliste de préserver le bipartisme et les élus du Parti socialiste, à travers un scrutin binominal ardemment défendu par Nathalie Appéré à la tribune de l’Assemblée nationale. Le Parti de Gauche signale que l’organisation d’une élection départementale à la proportionnelle, par scrutin de liste, permetttrait non seulement de garantir la parité, mais également de respecter le vote du peuple souverain.

En outre, le Parti de Gauche rappelle qu’il présentera à Rennes, avec trois autres organisations membres du Front de Gauche (Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire et la Fédération pour une Alternative sociale et écologique) et Europe Ecologie-Les Verts, une liste de rassemblement de la gauche sociale et écologique autonome du PS. Nous porterons notre projet alternatif et, avec le soutien des citoyen‐ne‐s rennaises, nous ambitionnons de remporter l’élection municipale… et d’éviter ainsi à Mme Appéré le cumul de deux mandats.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0