Accueil du site > Presse, radio, internet, médias... > [Nantes] La lettre à Lulu N°88 en kiosque cette semaine !

[Nantes] La lettre à Lulu N°88 en kiosque cette semaine !

mardi 12 mai 2015

http://www.lalettrealulu.com/La-let... ?

Depuis la dernière apparition en décembre dernier, on ne l’attendait plus. Lui ne s’y attendait pas : Lulu n°88 est là. Avec ce petit signe qui a comme mis debout deux fois l’infini. Ce qui est un bon début.

La lettre à Lulu N°88 - sommaire Disponible en kiosque en vrai papier, avec de la vraie monnaie. Ou en pdf, dans notre moderne et virtuel kiosque en ligne, grâce à un acte transactionnel pareillement tarifé, par l’entremise d’une petite carte en plastique de péage.

Au menu de ce numéro 88

> La ZAD cultive l’utopinambour, accumule les projets de petite économie maraîchère, épicière, forestière, hôtelières, le tout around the coin du bois. Une histoire d’utopie de micro gouvernements horizontaux, et de projection dans un dépassement de la propriété privée du sol… En référence, les Communaux des XVIIe et XVIIIe siècle, où le droit d’usage avait ses règles.

> Vinci comme sponsor d’une braderie d’artistes de la récupe, ça la fout mal et ils l’assument à peine, du bout du fer à souder.

> Les zadistes, voilà l’ennemi pour le maire de Saint-Nazaire. Il en oublierait la tendresse qu’il porte au genre humain.

> Le documentaire écolo , la région des Pays de Loire le subventionne si on reste dans les généralités, si c’est des zadités, censure !

> Après la tuerie de Charlie hebdo, retour de la bonne vieille haine envers la presse. Et archéologie de réalité policières locales.

> Conseils citoyens pour tout pour rien. Prolifération d’instances consultatives avec pourtant un diagnostic quasi officiel concédant que ça ne marche pas du tout.

> Accooord : parle à mon socio cul, j’ai mal à la tête. Une direction qui traîne son comité hygiène et sécurité au tribunal, dénonce son médecin du travail, embauche ses amis socialistes et sa propre famille. Bonne ambiance.

> Madame Trauma. Au service culture de Nantes et Nantes Métropole, Helga Sobota, la nouvelle cheffe arrive avec un CV chargé.

> Un diplôme présumé innocent : un diplôme universitaire instauré en fac de droit avec une entreprise montée par d’anciens gendarmes dont l’un des co gérants est plombé par une histoire de drogue.

> Des livres à brûler par milliers : la bibliothèque universitaire bazarde des livres qui finissent au feu. Mais n’a pas de chiffre officiel à donner.

> Les poseurs de PV réclament des gilets pare-balles… qu’ils ont déjà.

> Très chers auditeurs… Saint-Etienne de Montluc, Cordemais… les élus reconduisent un marché public fumeux avec un grand cabinet d’audit, se font taper sur les doigts par la préfecture, et finissent par péter au nez du préfet. Chronique de l’illégalité notoire et assumée à la Communauté de communes du Coeur d’Estuaire.

> Donges : habiter à côté de dangers publics classés Seveso, et vous voilà indemnisés mais pas trop du tout un peu seulement.

> À poil dans les lampadaires : un tournage de clip de promo officielle du Voyage à Nantes qui se fiche pas mal des autorisations.

> Masqués par la main des curés : une animation très catho pour enfants confond mardi gras et la subversion des lois.

> Mariette girouette ? Campagne de com’ interne sexiste au Département. La riposte des femmes, ces écervelées qui ont quand même compris qu’on se foutait d’elles, a fait tout arrêter.

> La journée à éteindre les pandas : L’Earth hour mondiale a éteint quelques monuments à Nantes. Avec le parrainage des plus gros pollueurs.

> Bébé connecté ; en un seul article, catalogue spécial Ouest-France, des trucs impensables qu’il faut ab-so-lu-ment aux nouveaux pondeurs de progénitures.

Mais aussi

- La Protégeure de la République : la procureure en chef n’aime pas qu’on dise qu’elle protège la police des poursuites.
- La mort du journaliste Pierre Duclos saluée très discrètement par Ouest-France où son nom est honni.
- Elitiste Velo City : le colloque début juin a mis le tarif prohibitif pour les chômeurs et les moins que rien venus des « pays en voie de développement ».
- Pipi crucifix, pas un délit. Et pour relater ça, Ouest-France fait dans le détail trash graveleux.
- Le député Christophe Priou arrose les chasseurs. Qui lui rendent bien.
- Le tram-train Nantes-Chateaubriant veut bien paraître mais pas laisser faire les exhibitions
- Une maison pour la tranquillité publique, un miroir d’eau pour l’attractivité, des primes pour les vigiles à champignons sur les marchés : Nantes fait des progrès.
- Sifflotis coupable et accident de bouteilles aux prud’hommes : une séance ordinaire de la juridiction du travail, en BD.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0