Accueil du site > Politique > Manifestation contre la doctrine Parot !

Manifestation contre la doctrine Parot !

jeudi 14 mars 2013

Le « Comité breton de solidarité avec le peuple basque-Rennes » appelle à manifester devant la Maison de l’Europe, Place du parlement à Rennes vendredi 15 mars à 17h !

Contre la doctrine 197/2006 !

Libérez Ines del Rio !

Le 20 mars prochain la Cour Européenne des Droits de l’Homme ré-étudiera la situation d’Ines del Rio.

Cette prisonnière qui a déjà accompli 25 ans de prison aurait dû être libérée en 2008, date de la fin de sa peine. Mais sa peine avait alors été prolongée de 9 ans. Mais lors de son délibéré du 10 juillet dernier, la Cour Européenne des Droits de l ’Homme avait jugé que la doctrine 197/2006 allait à l’encontre des Droits de l’Homme et avait alors demandé à l’Etat espagnol de libérer Ines del Rio.

L’Etat espagnol n’a pas accepté cette décision et a donc maintenu Ines del Rio en prison, comme les 72 autres prisonnier(e)s qui sont dans la même situation. Beaucoup d’entre eux ont déjà accompli 20, 25 ou 30 ans de prison, certains ont un âge avancé et sont parfois gravement malades.

L’Etat espagnol ne respecte pas les droits des prisonnier(e)s politiques basques, cela engendre beaucoup de souffrance et va à l’encontre du processus de paix. Par l’enfermement des prisonnier(e)s ainsi prolongé, ce sont aussi les familles qui se retrouvent punies, leurs proches étant incarcérés à des milliers de kilomètres de leur domicile. En plus de cela les prisonnier(e)s sont régulièrement soumis à des régimes spéciaux tels que l’isolement. Ces situations existent également dans les prisons de l’Etat français.

La majorité de la société civile du Pays Basque souhaite la disparition de ces mesures d’exception appliquées aux prisonnier(e) basques. Les deux dernières mobilisations du 10 novembre à Bayonne et du 12 janvier à Bilbao l’ont démontré. Nous souhaitons transmettre cette revendication de la société civile aux institutions européennes : Droits de l’Homme, résolution, paix.

La suppression de la doctrine 197/2006 est absolument indispensable pour mettre fin à la juridiction d’exception appliquée aux prisonnier(e)s politiques basques. La grande majorité de la société basque est en accord avec le jugement de Strasbourg et le défend comme un point positif du processus de résolution et de paix. Nous espérons entendre le même message depuis l ’Europe.

Nous disons oui à la libération d’Ines del Rio ainsi que des prisonnier(e)s ayant accompli leur peine. Car nous sommes pour le respect des droits fondamentaux et pour une résolution du conflit en Pays Basque. Le Pays Basque en a besoin, l’Europe aussi.

C’est le moment. Il faut donner une opportunité à la paix en Pays Basque.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0