Accueil du site > Politique > Archives politique 2005 > Madame Parisot : les patrons sont fauchés. Prouvez-le !

Madame Parisot : les patrons sont fauchés. Prouvez-le !

mercredi 5 octobre 2005

La présidente du MEDEF s’est surpassée sur LCI à la veille de la journée de grève et de manifestations du 4 octobre. Selon elle, les patrons voudraient bien augmenter les salaires, mais n’en avaient pas les moyens. Rien que ça. Depuis, elle a fustigé l’accord 35 heures chez Hewlett-Packard, trop avantageux pour les salariés, et s’est prononcée pour le retrait de l’état du capital de la SNCM, histoire de mettre un peu d’huile sur le feu.

Chacun son camp, Madame Parisot ! Quand les entreprises du CAC 40 annoncent 75 milliards d’euros de bénéfices pour 2005, quand Hewlett-Packard rapatrie 14,5 milliards de dollars de profit aux USA, quand les entreprises comme STMmicroélectronic se délocalisent pour dégager encore plus de profits pour les actionnaires, votre discours est un mensonge pur et simple.

C’est pourquoi, la LCR exige l’ouverture des livres de compte des entreprises et toute la transparence sur leurs opérations industrielles, commerciales, bancaires et financières afin que les salariés et leurs organisations puissent contrôler les agissements de leurs patrons.

Le 4 octobre, colère et raslebol se sont largement exprimés dans les rues. Si rien ne change, si le MEDEF et le gouvernement Villepin-Sarkozy continuent à rivaliser dans la surdité, le mouvement social saura leur faire entendre raison. Le 5 octobre 2005.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0