Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > MANIFESTATION du Samedi 14 MAI LE FLOP DE LA STRATEGIE DE LA PEUR (...)

MANIFESTATION du Samedi 14 MAI LE FLOP DE LA STRATEGIE DE LA PEUR !

lundi 16 mai 2016

Sud PTT 35

Si l’on avait cru le ministre de l’intérieur, la députée maire de Rennes et Ouest France, Rennes serait mis à feu et à sang le samedi 14 mai lors de la manifestation contre les violences policières. Selon eux, Rennes serait le regroupement des « black-Blocs » venus d’Allemagne et de casseurs venus de Nantes, Paris, etc..

Le ministre de l’intérieur Cazeneuve, la députée maire Appéré et Ouest France avaient déployé leur savoir-faire pour faire peur à la population. Ils avaient même demandé à la population rennaise de rester chez elle, barricadée ! Et puis… Rien !

UNE MANIFESATION ORDINAIRE AVEC DES GENS ORDINAIRES : des étudiants, des chômeurs, des lycéens, des salariés

UNE MANIFESTATION ORDINAIRE ? NON ! PAS TOUT A FAIT…

Car dans toute la ville, il n’était pas possible de circuler sans se faire arrêter et se faire fouiller

Pis encore, tout individu porteur d’un casque de vélo, de sérum physiologique, de lunettes de plongée a été embarqué au commissariat. Au moins une quinzaine d’arrestations alors que ces personnes n’avait aucunement manifesté .

Atteinte à la liberté de circuler, atteinte à la liberté de manifester, arrestations préventives, c’est la méthode employée par Poutine vis à vis de ses opposants. On voit à quel niveau est rendue la démocratie sous l’ère Hollande.

La stratégie de la peur initié par le ministre Cazeneuve a fait un flop retentissant…

Malgré cette hystérie gouvernementale, le rassemblement a eu lieu et une manifestation a eu lieu avec plus de 500 opposants à la loi El Khomri, dénonçant les violences policières.

Car cette manifestation était justifiée par 259 blessés depuis le 7 mars dont 49 hospitalisés. Le 28 avril un étudiant en géographie a perdu un œil suite à un tir de DLB40 émanant d’un policier du corps départemental d’intervention. Cela ne valait-il pas une protestation ?

La violence policière s’est pleinement exprimée avec le recours au RAID pour expulser les occupants de la « salle de la cité-maison du peuple » alors que grâce au modus vivendi que Solidaires 35 avait trouvé avec la mairie par la signature d’une convention d’occupation, la tension et la violence s’étaient largement atténuée à Rennes du 1er mai au 12 mai.

Le gouvernement a choisi la violence parce qu’il est très affaiblit. Selon les sondages, il est très minoritaire dans la population et il n’a même pas de majorité à l’assemblée nationale pour voter la loi-travail. Or un gouvernement affaibli devient très dangereux car il use abondamment de la répression : 2 hélicoptères, 4 canons à eau, 60 policiers en civils, 500 policiers armés (CRS, Gardes mobiles, BAC, corps départemental d’intervention) pour une manifestation ordinaire le 14 mai à Rennes !

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine avait anticipé sur cette situation en conseillant aux opposants à la loi El Khomri de sortir casqués lors des manifestations. Nous observons que beaucoup nous suivent, notamment les journalistes qui sont pratiquement tous casqués !

LA MOBILISATION CONTINUE…

La stratégie de la peur ne dissuade pas la mobilisation de continuer puisqu’à l’initiative de l’intersyndicale, beaucoup de secteurs professionnels sont appelés à la grève et à manifester les 17 et 19 mai tandis que d’autres initiatives sont déjà prévus tout au long de la semaine.

Rennes le 16 mai 2016

Le Bureau départemental

Tel 0607105663

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0