Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > MACRON DANS L’IMPASSE (Sanitaire)

MACRON DANS L’IMPASSE (Sanitaire)

lundi 19 juillet 2021

Macron a annoncé le 12 juillet 2021 l’obligation pour les « professionnels en contact avec le public » de posséder la preuve de leur vaccination. Cela concerne potentiellement 4 millions de salariés, des soignants aux auxiliaires de vie en passant par les serveurs de restaurant et sans doute par les enseignants et les guichetiers de bureau de poste… Ce qui veut dire que les syndicats de salariés sont obligatoirement concernés puisqu’il y a des sanctions à la clé

TOUS VACCINÉS ? MON ŒIL !

Macron et ses comparses du G20 ont une drôle de façon d’être « pour » la vaccination ! Ils (USA, Europe) ont accaparé et accaparent un grand nombre de doses en réservant depuis plusieurs mois des précommandes auprès des laboratoires. Ils bloquent consciencieusement l’approvisionnement des pays en voie de développement et des pays pauvres (Maghreb). De fait, seulement 15% de la population mondiale est réellement vaccinée essentiellement par le vaccin l’Arstra zaneka et plus de 85 pays (Japon, Thaïlande, Corée, Australie, Vietnam, Afrique, etc.) ne seront pas du tout ou peu vaccinés avant 2024 !

Si la vaccination est la solution miracle d’extinction du virus, c’est donc mal barré… Sauf à croire comme les nationalistes que la covid 19 (comme d’autres virus) s’arrête aux frontières. Le virus est parti de Chine, se développe en variant « delta » en Inde depuis le 5 octobre 2020 ou bien en variant sud-africain ou Alpha en Angleterre, etc. Comme la finance, il se joue des frontières

Face à ce scandale, nous ne voyons les « professeurs et politiques de tous poils », manifester devant les préfectures et l’Élysée pour exiger la vaccination d’urgence pour toutes les populations du monde. Serait-ce par égocentrisme petits blancs ? Ils sont POUR une obligation vaccinale ici et CONTRE la mise à disposition des vaccins partout dans le monde !! Encore une incohérence à ajouter à celles déjà constatées depuis plus d’un an (masques, la population jeune non contagieuse puis très contagieuse, etc.).

PASS – SANITAIRE : UNE SEULE RAISON !

Comme l’indique l’OMS et l’Unicef, Macron et ses compères du G20 font donc obstacle à la vaccination dans le monde…

Dans l’hexagone, Macron et les mandarins hospitaliers ont comme seul objectif, le fait que la pandémie soit « acceptable » par les structures hospitalières tout en poursuivant leur gestion « économique » de la santé. À cet égard, au premier trimestre 2021, ce sont plus 1800 lits qui ont été supprimés dans les hôpitaux publics. Cela vient s’ajouter aux 76 000 lits supprimés en 20 ans !

La santé n’échappe pas aux conditions de gestion imposées par la financiarisation capitaliste. Les mécanismes de segmentation se généralisent. Que ce soit dans le supermarché ou dans le domaine bancaire, c’est à l’individu (le client) de prendre en charge gratuitement le travail qui donnait lieu antérieurement à rémunération. Là où tu passes et tu scannes tes articles toi-même (travail anciennement rémunéré) dans un supermarché, tu sors vite de l’hôpital en ambulatoire pour que l’entourage prenne en charge une partie des soins et la surveillance du patient ! Ce qui permet de supprimer des milliers de lits et de segmenter les « activités » afin de transférer celles qui rapportent le plus aux structures privées. On remarquera d’ailleurs que ces structures privées n’ont jamais vraiment participé à la prise en charge des malades Covid19 ! Trop cher et trop contraignant !

Le « pass sanitaire » n’est donc que la pitoyable tentative de pallier à l’absence d’une politique générale de santé de protection permanente des populations.

PASS-SANITAIRE : CONSEQUENCES SUR LES DROITS et LE DROIT DU TRAVAIL !

L’instauration du pass-sanitaire pour de nombreuses catégories de salariés suppose 2 éléments :

  • L’employeur a accès à tout ou partie du dossier médical du salarié ce qui était interdit jusqu’à présent.
  • La création d’un nouveau motif de licenciement qui vient s’ajouter aux autres. Il s’agit donc bien d’une modification importante de la législation du travail qui ne peut laisser indifférents les syndicats dont le rôle est la défense des salariés et des conditions de travail.

Au-delà de la législation du travail, c’est aussi une réintroduction de dispositions de la loi sécurité globale qui avait été retoquées comme le droit de contrôler les identités par la police municipale et les vigiles. En effet, seul un OPJ a ce droit. Or pour les clients de supermarchés de plus de 20 000 m2, de restaurant ou de lieux de culture, ils ne seront pas bien entendu contrôlés par des OPJ…

Le Conseil d’Etat qui avait rendu une décision le 6 juillet 2021 en indiquant que les activités de la vie quotidienne ne pouvaient pas dépendre d’un pass sanitaire doit se prononcer le 19 Juillet 2021.

COMBATTRE LA DIVISION MACRONEUSE !!

Ce qui caractérise la gestion de Macron, c’est la rhétorique de la division de la population et l’incitation à la guerre civile… On se souviendra qu’il opposait les retraités aux actifs et aux jeunes pour flatter les actifs… On se souvient aussi qu’il tape sur les chômeurs pour préserver, dit-il, le « bonheur » de ceux qui ont un emploi !!

Aujourd’hui, il faut taper sur les non – vaccinés qui seraient responsables du prochain reconfinement. On notera que si le ou les vaccins offrent une protection importante face à la covid 19, les vaccinés n’ont alors rien à craindre des non vaccinés. On pourrait aussi multiplier les motifs de division en prenant des mesures de rétorsion contre les 8 millions d’obèses qui ont plus de risques que les autres d’aller encombrer les hôpitaux et les réanimations !! Malheureusement, les choses ne sont pas si simples et déjà 8% des vaccinés (2 doses) en Angleterre ont attrapé la Covid19, car la durée de la protection semble ne pas aller au-delà d’un an…

Comme les nationalistes qui veulent fermer les frontières, Macron prend pour ennemi plus de la moitié de la planète qui n’aura pas accès à un vaccin avant longtemps ! L’égocentrisme de ceux qui croient à la vaccination pour être à l’abri des problèmes du monde a son égal dans l’égocentrisme de ceux qui croient que la vaccination n’a pas d’effet sur le recul des épidémies mortelles sur la planète. À cet égard, les moyens mis sur la pandémie Covid 19 dans de nombreux pays ont entrainé l’absence de moyens pour vacciner normalement de la diphtérie, du tétanos et de la coqueluche (DTP3) et 23 millions d’enfants (selon l’Unicef) sont en danger. Ce qui aura aussi une incidence sur la mortalité infantile et la résurgence de ces maladies dans les pays… riches ! Les nationalistes qui croient que le virus s’arrête aux frontières risquent fort d’être surpris des rebonds épidémiques.

PAS DE POLITIQUE GENERALE DE SANTE SANS LUTTE CONTRE LA FINANCIARISATION CAPITALISTE

Cette division et cet émiettement révèlent l’état de la société induit par les mécanismes économiques capitalistes actuels. Trump a été un bon exemple de cette déliquescence… Ce contexte politique et idéologique ne sort pas de n’importe où… Cette logique de l’émiettement et de la division n’est que la déclinaison de l’économie capitaliste libérale dans son stade de financiarisation accélérée. Elle est destructrice de collectif de travail (télétravail), de statut de salarié, de structures étatiques et de coopérations régionales (Brexit/ Europe)… au profit d’une accumulation de richesses aussi bien indécentes que parasitaires. Le capitalisme bloque le développement des forces productives et le développement des sciences. (L’ARN messager date de 1965 !!)

Le capitalisme actuel est tout juste capable de généraliser une ubérisation dans tous les domaines. Or l’ubérisation des systèmes de soins et de santé est directement contradictoire avec une lutte efficace contre les pandémies présentes et à venir. On a expérimenté ce fiasco avec la Covid 19 au prix de plusieurs millions de morts… Sans changement radical de logique économique, il n’y aura point de salut.

La financiarisation capitaliste qui domine la planète est incapable de générer un élan collectif pour endiguer cette pandémie. Sa logique est totalement contradictoire avec une politique générale de santé qui protégerait les peuples sur la planète.

Rennes le 19 /07/2021

Le bureau départemental

Sud-PTT d’Ille et Vilaine

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0