Accueil du site > Politique > Loi El Khomri : un 49-3 qui ne fait qu’attiser les tensions

Loi El Khomri : un 49-3 qui ne fait qu’attiser les tensions

jeudi 12 mai 2016

EELV

Rennes, le 12 mai 2016

La loi El Khomri contient de nombreuses atteintes aux droits des salariés et faciliter​a​ ​les licenciements sans créer d’emplois. L’utilisation par le Premier ministre de l’article 49-3 de la Constitution, qui permet au gouvernement de passer en force, est un déni de démocratie et un aveu de faiblesse. Elle​ ​montre une fois de plus qu’il n’existe pas de majorité pour voter ce texte. Les écologistes sont fermement opposés à cette réforme et ont participé aux nombreuses mobilisations pacifiques qui se sont déroulées ces derniers mois.

Le recours au 49-3 marque une rupture sans précédent avec les fondamentaux issus des luttes sociales et achève un peu plus la dislocation de la gauche. Par cette provocation, le gouvernement prend le risque de voir la tension monter encore, et des affrontements entre les manifestants les plus radicaux et les forces de l’ordre plus violents que jamais. Le risque est important de voir encore des jeunes gens blessés, ou pire.

Dans ces conditions, l’appel à la manifestation contre les violences policières samedi à Rennes nous inquiète. Les mots d’ordre qui circulent et la violence assumée de certains militants radicaux, qui participe aussi d’une stratégie de la tension, ne peuvent que déboucher inévitablement sur de violents affrontements. Les écologistes ne participeront pas à cette manifestation qui ne correspond pas aux valeurs de non-violence que nous portons.

À Rennes pourtant, l’occupation de la salle de la Cité a permis d’apaiser la situation et de renouer le dialogue avec les composantes citoyennes et syndicales qui font le mouvement social localement. Nous déplorons que la convention n’ait pu être reconduite. Le contexte national et la volonté d’en finir rapidement avec le mouvement social auront sûrement pesé. L’autoritarisme de l’État aura pris le pas sur la volonté de dialogue initiée localement, nous le regrettons.

EELV et les élu-e-s du groupe écologiste souhaitent rappeler cependant que la mobilisation contre le projet de loi travail continue. Nous appelons, aux côtés des syndicats, à manifester le 17 mai prochain contre ce projet de loi inacceptable.

— 

Gaëlle ROUGIER et Matthieu THEURIER, co-président-e-s du groupe écologiste de la Ville de Rennes

Xavier BARON, porte-parole du groupe local EELV Rennes

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0