Accueil du site > Politique > « Libérons les énergies en Bretagne »

« Libérons les énergies en Bretagne »

vendredi 8 novembre 2013

Le 5 avril 2013, 9 organisations politiques, syndicales et associatives bretonnes présentaient à Rennes la plate-forme « Libérons les énergies en Bretagne », appelant à des réformes structurelles urgentes en Bretagne :

Ratifier la Charte européenne des langues minoritaires,

Prendre sans attendre les dispositions nécessaires permettant la réunification de la Bretagne,

Permettre et soutenir la création en Bretagne d’une télévision publique bilingue de plein exercice,

Donner à la Bretagne, un statut particulier dotant l’institution bretonne d’une assemblée

Les différentes mobilisations qui ont lieu ces derniers jours en Bretagne témoignent de l’ampleur de la crise profonde que les Bretonnes et les Bretons doivent affronter actuellement.

Les 9 organisations initiatrices de la plate-forme « Libérons les énergies en Bretagne » tiennent à rappeler vigoureusement que les 4 revendications qu’elles portent doivent absolument être entendues et déboucher sur des avancées concrètes qui permettront à la Bretagne de faire face efficacement aux difficultés actuelles. En effet, l’élaboration d’un pouvoir décisionnel breton, proche des citoyens et dotés de nouvelles compétences ainsi que de moyens législatifs et financiers adéquats, est un élément indispensable pour que nous puissions apporter aux problèmes globaux des solutions pertinentes à notre échelle. Cela doit se traduire par la création d’une collectivité unique, issue des 5 départements bretons et de la Région. Cette nouvelle assemblée permettra aux Bretonnes et aux Bretons d’agir, grâce au droit à l’expérimentation reconnue par la Constitution, dans les domaines de la pêche, de l’agriculture, de l’eau, de la politique linguistique et culturelle…

Cette évolution institutionnelle doit avoir lieu conjointement à la réunification de la Bretagne, afin de permettre un développement harmonieux et cohérent du territoire breton.

Par ailleurs, l’émergence d’un service audiovisuel publique bilingue couvrant l’ensemble des cinq départements bretons, outre la création d’emplois au travers du développement d’une véritable filière professionnelle, permettra de dynamiser la Bretagne et de soutenir l’essor de l’économie, de la culture, de la vie associative et politique du territoire.

Les premières organisations signataires de la plate-forme tiennent également à rappeler la nécessité d’avancer sur une autre revendication spécifique à la Bretagne : donner un statut officiel et une existence légale à nos langues, le breton et le gallo, afin que celles-ci puissent enfin être reconnues, préservées et développées dans l’ensemble de la société bretonne.

Les 9 premiers signataires de la plate-forme “Libérons les énergies en Bretagne” :

Ai’ta !, Bretagne Réunie, Europe Ecologie-Les Verts Bretagne, La Gauche Indépendantiste (Breizhistance-IS), Kevre Breizh (Coordination des fédérations culturelles de Bretagne), Mouvement Bretagne et Progrès, Parti Breton, Union Démocratique Bretonne, 44=Breizh.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0