Accueil du site > Politique > Lettre adressée au maire de Rennes contre la tenue du meeting FN salle de la (...)

Lettre adressée au maire de Rennes contre la tenue du meeting FN salle de la cité

vendredi 7 février 2014

Par des commerçants du quartier Ste Anne

Rennes, le 5 février 2014,

Objet : Réunion publique du Front National le 8 février 2014 à la Salle de la Cité

Monsieur le maire,
Monsieur l’adjoint à la sécurité,

Nous avons été informé de la tenue prochaine, samedi 8 février 2014, d’un meeting du Front National, dans le cadre de la campagne électorale des municipales, salle de la Cité à Rennes. Au-delà de nos convictions personnelles, nous souhaitions vous alerter sur la gravité et les risques induits par un tel meeting dans un quartier peu sensible aux thèses racistes, homophobes et antisémites du Front National.

En tant que gérant de cafés à Rennes, nous souhaitions également vous alerter sur les risques qu’une telle situation fait courir à nos établissements. A plusieurs reprises et à l’occasion de manifestations d’extrême-droite, nos établissements ont subis des attaques ou des menaces mettant en danger biens, personnels et clients. Les auteurs de ces attaques ou menaces ont été identifiés comme faisant partie de la mouvance d’extrême-droite et susceptibles d’être présents à l’occasion d’un tel rassemblement.

Chaque jour, en France, en Europe mais aussi à Rennes ou en Bretagne, des agressions racistes, des attaques de bar, se perpétuent. Nous ne voulons pas que ce climat de violence se développe dans notre ville, bien au contraire. Engagés dans la solidarité, dans la culture, dans l’animation de nos quartiers, nous portons des valeurs de convivialité, d’échange, incompatible avec la xénophobie d’une organisation politique comme le Front National.

Il faut avoir conscience que l’organisation d’un tel meeting est une provocation délibérée vis à vis des milliers de militant.e.s, femmes, hommes, avec ou sans papiers, qui vivent sur notre territoire. De nombreuses mobilisations se préparent et il est clair que la situation risque d’être intenable dans le quartier Saint-Anne et Dinan-Chezy, voir plus largement sur Rennes.

Pour toutes ces raisons, il nous semble que la décision la plus raisonnable est l’annulation de ce meeting. C’est notre souhait. C’est aussi de notre responsabilité de vous avertir des risques que pourraient subir les établissements de soirée à Rennes, ainsi que les personnels et clients sans compter tous les rennais et les rennaises dont le genre, l’origine, l’orientation sexuelle, ou la simple présence, pourrait gêner les supporters du Front National.

Nous restons à votre disposition.

Les signataires :

11 bars et commerces du quartier Sainte-Anne

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0