Accueil du site > Politique > Archives politique 2005 > Le gouvernement organise la pénurie d’enseignants.

Le gouvernement organise la pénurie d’enseignants.

vendredi 23 décembre 2005

Les futurs candidats aux concours de recrutement 2006 de l’éducation nationale ont de quoi être en colère. Par rapport à 2005, le déficit sera de 6050 postes en moins. Même dans le primaire où l’on attend 42700 élèves en plus, la hache est tombée avec 1500 postes en moins offerts aux candidats. Une vraie provocation ! Pour le gouvernement, tous les arguments sont bons pour justifier la diminution des recrutements : baisse des effectifs en lycées et collèges, trop d’enseignants déjà recrutés, départs à la retraite reportés du fait de la loi Fillon… Jamais, le souci d’améliorer les taux d’encadrement, la nécessité pédagogique du travail en petits groupes ne sont pris en compte. A l’évidence, Villepin ne veut tenir aucun compte de la récente révolte des quartiers populaires. Sa politique c’est celle du libéralisme : moins d’école, moins de profs titulaires, limitation des dépenses publiques, des précaires en cas de besoin qu’il n’hésite pas à licencier ensuite. Conjuguée à l’obligation du remplacement en interne des professeurs absents, applicable au 1er janvier 2006, la baisse du recrutement devraient susciter des réactions fortes du milieu enseignant, des parents, des élèves. La LCR, quant à elle, condamne totalement cette politique malthusienne qui va dégrader un peu plus le fonctionnement du système public d’éducation.

Le 23 décembre 2005.

Communiqué de la Ligue communiste révolutionnaire.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0