Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Archives Syndicalisme 2006 > Le SLB Skol-Veur bloque l’entrée du Conseil Régional à Rennes

Le SLB Skol-Veur bloque l’entrée du Conseil Régional à Rennes

vendredi 8 décembre 2006

le 7 décembre 2006

Une trentaine d’étudiants et de précaires ont bloqué l’entrée du Conseil Régional de Bretagne aujourd’hui, à Rennes, à l’appel du SLB Skol-Veur. Ils réclamaient ainsi la gratuité des transports pour les étudiants, chômeurs et précaires.

C’est en effet le Conseil Régional qui, du fait de ses compétences en matière de gestion du transport, peut imposer les tarifs qu’il souhaite à la SNCF sur les lignes TER, comme il le fait cette semaine en proposant des prix préférentiels à l’occasion des Transmusicales de Rennes (10 euros l’aller-retour entre Rennes et n’importe quelle ville de Bretagne) ou dans le cadre de festivals comme les Vieilles Charrues. Pourquoi, dans ce cas, ne pas appliquer une politique de transports gratuits au jour le jour, à destination des étudiants, précaires et chômeurs, personnes pour lesquelles les déplacements représentent une dépense importante mais inévitable ? A titre d’exemple, le budget moyen d’un étudiant est de 500 euros par mois, et un aller-retour Rennes-Vannes ou Rennes-Guingamp coûte près de 40 euros ! Quand ce même étudiant doit faire 4 aller-retours par mois environ, la facture est salée...

Une conférence de presse a été tenue en présence de nombreux médias et un début de dialogue s’est instauré avec un élu. Rendez-vous a été pris avec un conseiller régional chargé des transports pour évoquer ces questions et faire valoir nos revendications. Le SLB Skol-Veur condamne par ailleurs fermement la présence de la police, qui a empêché les participants à cette manifestation pacifique de venir rencontrer les élus à l’intérieur du Conseil Régional. Est-ce ainsi qu’une assemblée dont les élus sont majoritairement à gauche est sensée traiter les personnes qui viennent s’entretenir avec eux sur des problèmes de précarité ? Nous souhaiterions savoir qui a demandé à la police d’être présente.

Cette action n’était qu’un début et nous entendons bien poursuivre la lutte en faveur de la gratuité des transports pour les étudiants, chômeurs et précaires.

Pour le SLB Skol-Veur, la porte-parole Morgane Cotten

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0