Accueil du site > Société > Le Marché de Lëon #5

Le Marché de Lëon #5

mercredi 5 décembre 2018

JPEG

Campement Dromesko, Mail Lëon Blum à St Jacques de la Lande (35)
Accès : St-Jacques-de-la-Lande / Accès par les bus C6 ou 57 – Arrêts Médiathèque (C6) et Haut-Bois (57)

Avec le collectif Chahut, nous vous présentons du 13 au 16 décembre, un marché d’artisan.e.s singulier et festif.

Le marché de Lëon – tel est son nom – rassemble dans un même lieu musicien.ne.s, conteuse.s, conférencier.e.s gesticulant.e.s, magicien, éducateur.ice.s populaires, et bien sûr des artisan.e.s qui nous invitent à fabriquer / confectionner / échanger avec elles et eux. Comme tous les ans, le Marché de Lëon pose Noël en questions en proposant une autre expérience de cette période pré-fêtes. Car l’esprit de Noël, qu’est-ce que c’est ? Des lumières allumées en continu ? Un sapin coupé pour être utilisé à peine trois semaines ? Des publicités omniprésentes pour des jouets roses pour les filles, bleus pour les garçons ? Des mets “raffinés” mais désastreux sur plusieurs plusieurs plans ? Essayons de faire un pas de coté et d’y réfléchir ensemble à travers des ateliers avec les artisan.e.s, ou par le biais de spectacles, et des temps d’échanges réflexifs et poétiques.

Le Symbole de Noël est-il seulement celui de couper un arbre pour le mettre deux semaines dans le salon et le jeter après ?

Les modèles. Les jeux d’incitation inscrits dans l’ambiance globale de Noël rappellent à tous.tes les modèles qui font un.e bon.ne citoyen.ne.

- Sans argent ? Tu es une personne indigne pour ne pas offrir de cadeau !
- Sans foyers ? La « base » c’est d’avoir un sapin, une cheminée, une table garnie !
- Sans enfants ? C’est pour quand, regarde comme ils sont mignons (et naïfs), il faut être monstrueuxe pour que ça ne te donne pas envie !
- Sans famille ? Mais noël, c’est une fête familiale !
- Sans genre normé à son-ses sexes ? Ah si, les dînettes c’est pour les filles, les châteaux-forts pour les garçons, voyons !
- Sans carné ? Oh tu prendras bien du foie-gras tout droit issu des pires souffrances animales, ou de la dinde (t’exagères quand-même, celle-ci est du fermier du coin), et puis du saumon fumé transgénique !
- Sans envie-de-partager-ce-mensonge ? Quel rabat-joie tu fais, jamais content.e, il faut quand-même se rendre compte de la chance qu’on a tant qu’on peut le faire au crédit de celleux qui n’en n’ont pas. Et puis ne pas fêter Noël est une incivilité. Bref.

Le mensonge collectif. L’existence du père noël donne déjà la couleur (ah non pardon, c’est Coca Cola*). Le mensonge généralisé et socialement admis du père noël peut être rapproché en cela avec le mensonge publicitaire et l’obsolescence programmée. Nous savons, mais tout le monde fait avec et son omniprésence repousse la possibilité de critique et de prise de recul. (*Coca Cola popularise le Père Noël sur ses publicités en 1931 en le vêtant de ses couleurs rouge et blanc)

JPEG

Le secret. Ce qu’il y a sous les décorations des vitrines, les lumières, et le papier cadeau ne divulgue pas ce que cache l’objet comme provenance, temps de fabrication, coût physique et psychique, impacts environnementaux et humains. Ni l’échelle systémique, global et destructrice de ces impacts, l’entretien de la précarité sur des continents entiers par exemple. La magie du « présent » - on dit bien un présent n’est-ce pas ? - évince son histoire et ses effets.

Le mythe du Dieu Créateur et la confiscation de nos propres pouvoirs de « création ». Le mythe industriel qui répond aux besoins, donne accès au progrès, aux loisirs, nous donne même du « pouvoir d’achat ». Génial, on nous propose à tout va de dé-penser.

De quels pouvoirs nous parlent-on  ? Et alors de quelle autonomie disposons-nous ? Cette magie de Noël : subterfuge ? Ou bien l’occasion de vivre et partager un moment ensemble ? Comment et avec qui ? Est-ce l’occasion de se réapproprier nos pouvoirs ? Est-ce l’occasion de se questionner sur ces mythes ? Ou juste sur nos habitudes ?

Alors, « Je n’ai pas le temps », « Je ne sais pas faire », « Je n’ai pas l’argent », « Ce n’est pas pour moi »... Le Marché de Lëon, c’est l’occasion de reprendre ces pouvoirs, de partager les tiens avec ceux des autres, et en plus de faire la fête. C’est 3 jours de marché d’échanges de savoir-faire, d’ateliers autonomisants, de soirées festives (spectacles et concerts), le tout à prix libre et conscient.

Alors, ça (t’)emballe ?

Association Chahut

38 bis rue de Normandie

35235 Thorigné-Fouillard

Contact : contact chahut-collectif.fr

http://www.chahut-collectif.fr/

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0