Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > La Coordination des Précaires de l’éducation en lutte contre la loi travail (...)

La Coordination des Précaires de l’éducation en lutte contre la loi travail interpelle le rectorat

vendredi 10 juin 2016

Le jeudi 9 juin, en fin de matinée, 40 personnes (AED/ASEN, AVS-EVS, enseignants contractuels, animateurs périscolaires...) participant à la Coordination des Précaires de l’éducation en lutte contre la loi travail ont interpellé le rectorat. L’action soutenait plusieurs demandes :

* Le retrait non négociable de la loi travail.

* L’arrêt des intimidations, du chantage à la non-reconduction et des menaces de licenciement pour tous les grévistes. La Coordination exige un rappel à l’ordre des chefs d’établissements concernant le droit de grève. Elle exige que la transparence soit faite sur le nombre de grévistes, en particulier, ceux aux statuts précaires.

* Une évolution de tous les statuts précaires vers des postes en CDI et/ou une titularisation, soient accompagnés de formations et donnent lieu à des revalorisations de salaire.

* La Coordination exige l’arrêt des interventions de police dans les établissements scolaires dans le cadre de revendications sociales portant sur les fermetures d’établissements, la loi travail, la réforme des collèges...etc

Nous avons exigé une prise de position immédiate de la part du rectorat, en perturbant le fonctionnement de l’institution pendant plus d’une heure. Nous avons échangé avec des membres du cabinet du recteur. Le recteur n’a pas voulu prendre position et répondre à nos questions. Il nous a été proposé une réponse par mail à nos revendications ainsi qu’une audience à court terme.

Si ces promesses ne sont pas respectées, nous avons signifié notre détermination à mener de nouvelles actions.

Ci-joint le tract diffusé à l’occasion de l’action.

Pour la Coordination des Précaires de l’Éducation en Lutte.

Contact : precaireseduc.luttes hotmail.com

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0