Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > LES CHÔMEURS.EUSES ET PRÉCAIRES FONT LEUR RENTRÉE !

LES CHÔMEURS.EUSES ET PRÉCAIRES FONT LEUR RENTRÉE !

samedi 3 octobre 2015

VIENS LUTTER AVEC L’ASSEMBLÉE DES PRÉCAIRES SOLIDAIRES

Chaque année amène son lot d’attaques contre les pauvres, quelque soient leur situation : la réforme de l’UNEDIC de 2014 à l’encontre des’intermitent.e.s du spectacle et des chômeurs.euses indemnisé.e.s, les mesures de contrôle des bénéficiaires de la CMUC annoncées à l’été 2015, etc. Aujourd’hui, c’est Pôle Emploi qui annonce son nouveau dispositif de contrôle des chômeurs.euses « qui ont baissé les bras ou ne cherchent pas efficacement du travail ». Et demain, après les annonces sur la volonté d’accueillir les migrants, quelles seront le conditions d’accueil de celles et ceux qui réussissent à passer les frontières ?

S’inscrivant dans la ligne des collectifs autonomes de chômeurs.ses et précaires, l’Assemblée des Précaires Solidaires de Rennes fait sa rentrée 2015 et vous invite à une l’assemblée mensuelle mercredi prochain, le 7 octobre, à 14h, 3-5 rue de Lorraine.

Cette assemblée, fonctionnant de manière horizontale (càd sans chef) et réunissant des individu.e.s subissant diverses précarités (chômage, migrants, emploi précaire, intemitent.e.s du spectacle…) se donne pour but de dénoncer et de riposter aux attaques répétées du gouvernement envers toutes ces catégories de pauvres, qu’il a lui même créées.

Avec plus de cinq millions de chômeurs.ses en France, il est temps de rompre avec l’idée qu’il suffit de chercher du travail pour trouver et de contre-carrer les discours culpabilisants qui tendent à individualiser un problème qui est politique. Alors que les puissants continuent de s’en mettre plein les poches (comme l’ex-PDG de Volkswagen qui s’apprête à encaisser une pension de 28 millions d’euros plus les indemnités de départ), il est temps pour nous d’exiger que l’on respecte nos droits les plus fondamentaux.

Parce que ce ne sont pas les pauvres qui sont responsables du chômage de masse et de la « crise économique », nous choisissons de nous organiser en tant que précaires pour casser l’isolement auquel on nous contraint.

Parce que nous ne souhaitons pas que seulement quelque un.e.s réussissent à tirer leur épingle de ce jeu miséreux, nous choisissons d’être solidaires entre nous et avec toute personne, française ou étrangère, subissant ces précarités.

Plusieurs RDV existent pour nous rejoindre (ils sont suceptibles d’être modifiés pour l’Assemblée et les actions, contactez-nous) :

  • L’Assemblée, le 1er mercredi du mois à 12h pour partager un repas puis à 13h on enchaîne sur un tour de nos « galères » et à 14h : l’assemblée mensuelle pour organiser la riposte. 3-5 rue de lorraine (local de l’ASEP, rdc, entrée par l’arrière du bâtiment).
  • Les Permanences d’entraide administrative, les 2e et 4e mercredi du mois, 14h-17h. Pour démêler les dossiers ensemble et mettre en action les solidarités (accompagnement, actions de soutien etc.). 3-5 rue de lorraine.
  • Les « actions  », le 3e mercredi du mois, RDV à 13h au 3-5 rue de lorraine. Pour assurer une présence dans les administrations de la misère (CAF, Pôle Emploi, CPAM, Préfecture, CCAS, Conseil Général...) en y tenant au moins une table d’information pour aller à la rencontre des « usagers » et des salarié.e.s. Si besoin, nous intervenons sur un dossier.

N’hésites pas à prendre contact avec nous si tu as des galères ou si tu veux t’organiser au sein de l’assemblée : adpauvres@riseup,net

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0