Accueil du site > Politique > Jusqu’où ira la répression du mouvement social ?

Jusqu’où ira la répression du mouvement social ?

mercredi 1er juin 2016

Alors que nous pensions avoir tout vu après avoir essuyé des actes de violence policière comme de nombreux autres manifestant-e-s, aussi injustifiés que douloureux, et après une interdiction généralisée de manifester dans le centre-ville de Rennes ; voilà que la répression du mouvement social s’accentue.

Sur le plan juridique d’abord, puisque quatre jeunes manifestants ont écopé de 1 à 3 mois de prison ferme suite à une bagarre avec un commerçant, en marge d’un rassemblement pour dénoncer les messages sexistes et homophobes proférés par ce dernier. Il ne s’agit bien entendu pas de cautionner la violence physique, mais une condamnation à de la prison ferme pour une rixe alors que les manifestants avaient un casier judiciaire vierge interroge sur le caractère politique de la sentence. D’ailleurs, dans les pièces à charges, il y avait des éléments n’ayant rien à voir avec les chefs d’inculpation, datant de l’occupation d’un amphithéâtre à Rennes 2.

Sur le plan politique aussi. Alors que notre camarade Hugo Melchior se voit pour la 3e fois interdire de centre-ville pendant les manifestations, malgré qu’il ait toujours manifesté paisiblement, Monsieur le Préfet va encore plus loin en interdisant également Hugo Poidevin, par ailleurs élu de la République, de manifester.

La dérive autoritaire est plus qu’inquiétante mais sachez Madame la Maire et Monsieur le Préfet, qu’elle n’aura jamais raison de notre détermination et de notre engagement contre la loi travail.

élus du PG-FDG

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0