Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Jeudi 13 mars : Grève nationale à la Poste

Jeudi 13 mars : Grève nationale à la Poste

lundi 10 mars 2014

SUD PTT 35

Rassemblement 10h30 place de la république à Rennes

On nous avait annoncé la catastrophe… Et puis le chiffre d’affaire de La Poste est en augmentation de 2% (22,084 milliards d’euros) tandis que le bénéfice de La Poste augmente de 31% à 627 millions d’euros !! Voilà ce qu’a présenté le président de La Poste au conseil d’administration, Philippe Wahl le 20 février 2014.

1) LE « COURRIER » FINI ?

Contrairement à la propagande largement diffusée par les patrons de La Poste, l’activité « Courrier » a contribué en 2013 à hauteur de 47,4% au résultat global d’exploitation (26,9% pour l’activité Colis et 25 % des activités financières).! Le travail des facteurs et des trieurs est donc rentable et même très rentable !!

Pourtant, à la distribution, ce sont les multiplications des tournées « sécables « (au moins 14 semaines) en 2014 !! Pourtant, les dirigeants sont en train de supprimer une à une des Plates formes industrielles courrier pour n’en laisser que 23 sur les 51 existantes… A cela s’ajoute le nouveau projet de fusion du courrier et du Colis… et les tentatives de répression sur les responsables syndicaux dans le Colis particulièrement à Rennes. Cela fait beaucoup.. beaucoup trop !

2) L’EMPLOI AU CŒUR DE NOS REVENDICATIONS

L’obsession du président de La Poste M. Wahl, c’est de « rationnaliser » le réseau des bureaux de poste… la multiplication des réorganisations des guichets au point de les faire disparaître au profit des automates amène une suppression de positions de travail de 8% à 10% par an (au moins 25 emplois en 2013 en Ille et Vilaine !)

Pourtant les dirigeants de La Poste ont reçu de l’Etat 301 millions de « crédit impôt compétitivité emploi » (CICE) en 2013, c’est-à-dire des impôts payés par le contribuable directement versés par le ministère des finances aux patrons de La Poste…. C’est paraît-il pour favoriser l’emploi ! C’est tout l’inverse qui se passe !!

Partout, que ce soit à l’enseigne, au courrier, au colis ou dans les centres financiers, les dirigeants de La Poste suppriment des postes de travail, ne remplacent pas les départs et font un recours massif à l’emploi précaire et aux intérimaires. Compte tenu des sommes importantes ( équivalent au recrutement de 8000 emplois), c’est profondément inadmissible !! En réalité, les dirigeants de La Poste utilisent ces sommes pour restructurer… Dans les centres financiers, ils procèdent à la gestion nationale des flux téléphoniques et mails pour exploiter la « ressource humaine » sur le territoire national…. L’obsession des dirigeants de La Poste, c’est de faire du fric rapidement au détriment de la qualité de service rendu aux usagers et aux clients ! C’EST LE PERSONNEL QUI TRINQUE !

-  Conditions de travail : elles se dégradent parce que les dirigeants de La Poste cherchent continuellement à faire des gains de productivité sur le dos des postiers : sécabilité, « tournée mutualisée » à la distribution, « Lean (ou elan) management » sur la PIC de Rennes Armorique, modification des régimes de travail à la PFColis, gestion du personnel du centre financier en fonction des flux de trafic, etc…
- Salaires : Alors que les 10 plus hauts revenus de La Poste se sont augmentés de 13% en 2013, les dirigeants de La Poste ne proposent que 0,7% d’augmentation pour les contractuels en 2014 et 0% pour les fonctionnaires. Cette situation est particulièrement scandaleuse.

Dans une déclaration commune, les organisations syndicales CGT, CFDT et SUD avaient donc proposer une journée d’action le 13 mars 2014 à La Poste… (Ces organisations ont d’ailleurs déposé un préavis de grève national pour l’ensemble des services de La Poste.)

SUD appelle à la grève et au rassemblement le 13 mars à 10h30 à Rennes (place de la République) Rennes le 10 mars 2014

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0