Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Irresponsabilité et austérité... Plus que jamais soyons mobilisé-e-s le 1er (...)

Irresponsabilité et austérité... Plus que jamais soyons mobilisé-e-s le 1er mai

mercredi 30 avril 2014

Union locale des syndicats CNT de Rennes

Les travailleur-euses en prennent plein la gueule depuis des années, et cette tendance ne fait que s’accentuer ces derniers mois et dernières semaines avec des annonces toujours plus inquiétantes. La nomination de Manuel Valls à la tête du gouvernement va dans ce sens : son projet clairement de droite alliant politique économique libérale et austéritaire au service des patrons, chasse et expulsion massive des « sans- papiers », stigmatisation de « l’autre » (Musulmans, Roms,...), logique du tout sécuritaire n’est un secret pour personne.

Aucun changement à espérer : c’est bien accentuer la rigueur et l’austérité, c’est à dire faire morfler un peu plus les classes populaires, qui est au programme. Et réprimer au passage celles-et-ceux qui s’opposent aux politiques antisociales et projets aussi inutiles que désastreux comme l’Aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. De Nantes à Toulouse en passant par Paris, la prison ferme et les flash-ball en pleine tronche sont là pour rappeler aux manifestantEs que non, ce n’est pas parce qu’un gouvernement prend l’étiquette de « socialiste » que sa Police serait plus douce avec la contestation.

La saloperie du moment, c’est le « Pacte de Responsabilité » annoncé en janvier, persistant dans la droite ligne de destruction des acquis sociaux et de libéralisation de l’économie déjà pratiquée par Ayrault et ses prédécesseurs de l’UMP. Le principe est toujours le même : piocher dans la poche des salariéEs : les « charges », c’est du salaire socialisé, de l’argent que les travailleurs-euses mettent en commun pour financer la protection sociale (Santé, Chômage, Retraite,...). Le tout sous prétexte d’alléger un prétendu « coût du travail » (Oui dans le langage des patrons, on représenterait un coût alors que nous créons la richesse...On n’a pas bien compris non plus ou plutôt si on a TRES BIEN compris). Toujours sous prétexte de « plan d’économies », on va aussi appauvrir un peu plus les services publics que la droite avait déjà saccagé pendant des années. Reporter d’une année la revalorisation du RSA est une insulte et une provocation vis à vis de l’ensemble des personnes touchées par le chômage, l’exclusion et la précarité.

Accentuer la misère sociale, accompagner les plans de licenciements, offrir 50 milliards d’euros au patronat, développer la précarité, n’auront qu’un seul effet : enrichir les riches et renforcer les discours mensongers des fascistes du Front National (et leurs amis) qui en profitent pour se faire passer aux yeux des classes populaires comme la seule alternative « au système ». Toujours là pour diviser et désarmer les classes populaires, pour le grand plaisir de leurs patrons, l’extrême-droite fait son sale boulot. Le PS avec ses pratiques voudrait donner le pays au Front National qu’il ne s’y prendrait pas autrement !

En effet, la seule alternative sera issue de la lutte, par l’action directe des classes populaires : une riposte sociale anticapitaliste. La Confédération Nationale du Travail affirme que chacun-e se doit de rejoindre le combat et de construire une dynamique de confrontation contre l’État, le Capital et la classe politique. La CNT appelle donc toutes et tous à venir manifester le 1er mai afin de construire la riposte interprofessionnelle face aux politiques du Gouvernement

Retrouvons nous à 10h30 Place de la mairie !

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0