Accueil du site > Politique > « Il était un petit bailleur qui n’avait jamais isolé ! »

« Il était un petit bailleur qui n’avait jamais isolé ! »

jeudi 29 juin 2017

Les locataires de Neotoa révèlent leurs moisissures au Conseil Départemental qui s’engage vers une solution collective

Par les locataires de Néotoa en colère et les habitant-es de Villejean solidaires, membres de Si on s’alliait ?

« Nous ne sommes pas quelques cas isolés. Nous vous avons amené un dossier sur 124 appartements de Villejean, tous envahis de moisissures, souvent depuis des années. Et votre bailleur, Neotoa, ne fait rien. Nous sommes venus vous appeler à l’aide. » C’est en ces termes qu’une locataire a interpellé le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine ce matin jeudi 29 juin 2017. Elle s’est dressée depuis la tribune publique en surplomb de la salle du Conseil. A ses côtés, une trentaine de personnes se sont levées et exposent des images de moisissures. Chaque photo mentionne une adresse différente de Villejean où elles sévissent au quotidien. D’autres affichent en grandes lettres : « SOS Département » ou « L’isolation = la solution ». Le président du Conseil Départemental est interrompu en plein discours inaugural de deux jours de discussions entre élu-es. Il tente de s’opposer mais la locataire continue calmement tout en s’excusant d’être ainsi obligée de perturber leur travail. Elle conclut en demandant un rendez-vous en septembre pour négocier l’isolation extérieure de tous les immeubles moisis avec M. Rogemont, président de Neotoa également élu départemental à l’habitat, ainsi que l’élu à l’habitat de Rennes, et le directeur de Neotoa.

Ce dernier avait promis de s’occuper de ce problème lors d’une exposition de moisissures organisée en 2015 au pied de son siège. Loin de se donner les moyens de régler ce risque sanitaire d’envergure, Neotoa a effectué des déménagements vers d’autres appartements également moisis et quelques travaux de peinture voire d’isolation intérieure qui ont laissé la moisissure réapparaître. Par contre, le bailleur s’est montré prodigue en conseils d’usage souvent outrageants pour des locataires qui se battent en permanence pour rendre leur logement digne : « aérez dix minutes par jour », « cuisinez moins », « ouvrez la porte de la salle de bains pendant votre douche », « frottez bien avec de la javel et du vinaigre », « vous avez beaucoup d’enfants pour votre appartement », « ce cellier moisi n’est pas une pièce à vivre », etc. Les locataires organisé-es tentèrent de relancer le dossier auprès du directeur, en vain. Elles sollicitèrent le président de Neotoa, élu départemental à l’habitat, sans obtenir de réponse. Ceci malgré le soutien des médecins du quartier de l’ASVB – Avenir Santé Villejean Beauregard, qui dénonce les graves problèmes de santé et les maladies respiratoires causés par l’humidité et les moisissures endémiques dans le parc social de Villejean, et particulièrement à Neotoa.

Une énorme banderole vient de tomber sur le rebord de la tribune publique : « SOS Département. Isolation de nos appartements ! ». Un deuxième locataire prend la parole. Il énumère ses pièces remplies de moisissures et l’inaction de Neotoa depuis trois ans. Ceux qui lui ont rendu un jour visite se rappellent de ses murs entièrement noircis par les champignons. Le président s’emporte alors et annonce la suspension de séance. L’un-e après l’autre, les locataires continuent de décrire les moisissures qui leur pourissent la vie et la santé, dans le mépris de Neotoa et l’indifférence du Département, son actionnaire principal. Leur voix tremble d’émotion et de colère, tandis que le président sort avec quelques élu-es. Ceux-ci reviennent rapidement et proposent une discussion immédiate avec la vice-présidente ainsi que leur accord pour un rendez-vous en septembre.

Une délégation d’habitants, membres de Si on s’alliait ? et locataires de Neotoa à Villejean, est alors reçue par Anne-Françoise Courteille, première vice-présidente du Département et membre de sa commission logement. Cette élue s’engage à organiser un rendez-vous de négociation au mois de septembre pour trouver une solution collective dans tous les immeubles du parc du bailleur à Villejean et non au cas par cas. Elle s’engage également sur la présence des responsables compétents du département, de Rennes Métropole, de la Ville de Rennes et de Neotoa, ainsi que des habitants de Villejean, locataires de Neotoa et membres de l’association Si on salliait ?, d’autres allié-es de l’association ainsi que des membres de l’association ASVB, composée de médecins et d’autres professionnels de santé du quartier.

Les locataires et leurs soutiens sortiront joyeusement du Département en reprenant à tue-tête : « Il était un petit bailleur, qui n’avait ja-ja-jamais isolé, ohé, ohé, Neotoa ! Neotoa, ça moisit sous nos toits ! »

Contact : sionsalliait gmail.com

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0