Accueil du site > Logiciels libres, internet, nouvelles technologies > Hack the System / L’internet comme champ de bataille [Video]

Hack the System / L’internet comme champ de bataille [Video]

mercredi 20 juin 2018

Trouble #8 : Hack the System from sub.Media on Vimeo.

Every day, more and more of our activities and communications take place online. We’ve become addicted to connectivity.... to constant access to an endless catalogue of information, entertainment and engagement, all available at the click of a button. The Internet has become deeply ingrained into all facets of our lives, to the point where it often seems like a neutral appendage to reality itself – a “digital commons” where billions of global citizens hold the keys to a vast, decentralized, library of human knowledge. But in reality, the Internet is far from neutral... and it’s certainly not a commons. The server farms and fiber optic cables that make up the Internet’s physical infrastructure are increasingly owned, operated and controlled by a small handful of incredibly powerful corporations. Social Media platforms have become sites of mass indoctrination and anchors of social control. Liberal democratic societies are under attack from Russian trolls. We are at the dawn of a new era in history, in which states wage covert and perpetual cyber warfare against one another, with real world consequences that are hidden and unknown.

Many of us choose to avoid these harsh truths, pleading ignorance of how technology works, and gladly immersing ourselves in the spectacle that it creates. But there are also those who are inexorably drawn to seeking out a better understanding of how the complex mechanics of power operate in our digital age... and how that power might be harnessed for our own ends. In this month’s episode of Trouble, sub.Media talks to a number of hackers and digital security experts, as they share their experiences and offer tips on how to best to navigate the battleground of the Internet.

Chaque jour, de plus en plus de nos activités et communications se déroulent en ligne. Nous sommes devenus accros à la connectivité .... à un accès constant à un catalogue interminable d’informations, de divertissement et d’engagement, tous disponibles en un seul clic. Internet est devenu profondément ancré dans toutes les facettes de nos vies, au point où il semble souvent être un appendice neutre de la réalité elle-même - un « bien commun numérique » où des milliards de citoyens du monde détiennent les clés d’une vaste bibliothèque humaine décentralisée. connaissance. Mais en réalité, Internet est loin d’être neutre ... et ce n’est certainement pas un bien commun. Les fermes de serveurs et les câbles à fibres optiques qui constituent l’infrastructure physique d’Internet sont de plus en plus détenus, exploités et contrôlés par une poignée de sociétés incroyablement puissantes. Les plateformes de médias sociaux sont devenues des sites d’endoctrinement de masse et d’ancrage du contrôle social. Les sociétés démocratiques libérales sont attaquées par les trolls russes. Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère dans l’histoire, au cours de laquelle les États se livrent une cyberguerre secrète et perpétuelle les uns contre les autres, avec des conséquences réelles et cachées et inconnues.

Beaucoup d’entre nous choisissent d’éviter ces vérités dures, plaidant l’ignorance de la façon dont la technologie fonctionne, et nous immerger volontiers dans le spectacle qu’elle crée. Mais il y a aussi ceux qui sont inexorablement attirés par la recherche d’une meilleure compréhension de la façon dont la mécanique complexe du pouvoir fonctionne dans notre ère numérique ... et comment ce pouvoir pourrait être exploité à nos propres fins. Dans l’épisode de Trouble de ce mois-ci, sub.Media parle à un certain nombre de hackers et d’experts de la sécurité numérique, car ils partagent leurs expériences et offrent des conseils sur la meilleure façon de naviguer sur le champ de bataille de l’Internet.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0