Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Grève lundi 15 mai aux EHPAD du Centre Hospitalier Guillaume Régnier

Grève lundi 15 mai aux EHPAD du Centre Hospitalier Guillaume Régnier

jeudi 11 mai 2017

CGT SUD CFDT

Depuis le début de l’année 2016, les personnels des EHPAD du CHGR font les frais d’une politique désastreuse qui accélère le passage des EHPAD de Bruz et de Chateaugiron vers une organisation et un fonctionnement médico-social. Les économies sont ainsi faites sur le personnel et ne sont pas sans incidence sur les 120 personnes accueillies dans ces structures.

La direction avance à marche forcée vers une nouvelle organisation de travail en lien avec la déqualification des métiers : des aides-soignants voire des agents des services hospitaliers accompliront une partie du travail infirmier. Bien loin d’améliorer la qualité des prises en charge et les conditions de travail, cette réorganisation ne va qu’accroître les difficultés des salariés et ne sera pas sans conséquences sur les résidents.

Ainsi, un poste de cadre et deux postes infirmiers sont supprimés à l’EHPAD de Bruz :

- il ne reste plus qu’un cadre pour les deux unités

- une réorganisation à 3 infirmiers par jour pour les deux unités est envisagée au lieu de 4 actuellement, ce qui induit inévitablement une surcharge de travail

- deux postes aide-soignant sont supprimés et remplacés par deux postes d’Agent des Services Hospitaliers faisant fonction aide-soignant, sans diplôme ni formation.

- les aides-soignants et les ASH feront les frais d’une nouvelle organisation impliquant une augmentation de leur charge de travail puisqu’il leur incombera « l’aide à la prise médicamenteuse » (la distribution des traitements est actuellement assurée par des infirmiers), d’une part et la participation dans le cadre de l’animation au PASA (« Pôle d’Activité de Soins Adaptés », qui ne concerne que quelques résidents) d’autre part. Le PASA a été mis en place sans moyen humain supplémentaire ni formation et ponctionne du temps de prise en charge pour les résidents non concernés.

Rappelons que de plus les résidents des EHPAD du CHGR présentent des troubles psychiques qui nécessitent disponibilité et connaissances cliniques afin de répondre dignement à leurs besoins.

Pourtant, la direction du CHGR et sa tutelle, l’Agence Régionale de Santé, continuent à vouloir imposer ce remaniement.

Les personnels, avec les organisations syndicales CGT, SUD et CFDT demandent l’ouverture de véritables négociations dans l’objectif d’aboutir à ces revendications :

  • L’attribution d’un poste de jour pour le PASA
  • L’abandon du projet de « roulement » de personnel tous les 4 mois d’une unité à l’autre, afin de préserver une cohérence de soins pour les personnes accueillies
  • La reprise des formations d’Assistant de Soins en Gérontologie, avec des critères clairs et objectifs de sélection, avec information précise sur les délais aux agents
  • Le renforcement des équipes de matin durant les weekends et jours fériés, pour permettre d’assurer les soins. En effet, les soins auprès des personnes âgées dépendantes n’étant pas suspendus le weekend, comment admettre une réduction du personnels les samedis et dimanches ?

Les personnels des EHPAD de Chateaugiron et de Bruz seront mobilisés contre ces nouvelles attaques à partir de lundi 15 mai dans le cadre d’un appel à la grève

Rassemblement au rond-point de Laillé de 11 h à 13 h

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0