Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Grève aux EHPAD de Bruz et Chateaugiron : La direction refuse de lâcher des (...)

Grève aux EHPAD de Bruz et Chateaugiron : La direction refuse de lâcher des postes pour le bien-être des résidents !

jeudi 1er juin 2017 (Date de rédaction antérieure : 6 juin 2017).

SUD / CGT

Depuis le 15 mai les salariés des EHPAD de Bruz et Chateaugiron sont en grève. En cause, une réorganisation de travail qui fait suite au rapport de l’ARS sur les soupçons de maltraitance institutionnelle provoquée par un déficit criant en personnels. Si l’ARS a confirmé l’illégalité des alitements administratifs, les causes profondes n’ont en rien été réglées. Pire, la nouvelle organisation de la Direction du CHGR, prévoit la perte de 0,4 équivalent temps plein. Ce projet prévoit des glissements de tâches avec la perte d’un poste infirmier par jour, l’aide à la prise des médicaments par les aides-soignants et les Agents des Services Hospitalier, le remplacement d’aides-soignants par des ASH…

Le principal point d’achoppement tient au poste dédié aux activités proposées aux résidents sans effectifs supplémentaires alors que l’ARS alloue une enveloppe dédiée pour ces activités (PASA : espace dédiée à l’animation). Conséquences : un soignant doit se détacher spécifiquement pour ces activités… le temps consacré aux soins des résidents âgés est d’autant amputé. Éthiquement inacceptable pour l’ensemble des salariés, qui voient à la fois leurs conditions de travail se dégradées mais surtout ne peuvent plus assurer dignement des soins de qualité à ces résidents dont les spécificités liées à l’âge et bien souvent avec des troubles associés, sont bien particulières.

Les agents revendiquent :

- L’attribution d’un poste de jour pour le PASA

- L’abandon du projet de « roulement » de personnel tous les 4 mois d’une unité à l’autre

- La reprise des formations d’Assistant de Soins en Gérontologie, avec des critères clairs et objectifs de sélection, avec information précise sur les délais aux agents

- Le renforcement des équipes de soins le matin des week-ends et jours fériés, pour permettre d’assurer les soins qui ne sont pas en suspension le week-end…

A ce jour, seule la reprise des formations d’ASG et une alternative au roulement du personnel tous les 4 mois ont été accordés.

Or, les deux principales revendications ne trouvent pas d’issues.

Une Assemblée Générale qui s’est tenu avec le personnel le 30 mai à l’EHPAD de Bruz a décidé des suites du mouvement ; mobilisation des personnels à 11h mardi 6 juin place de la mairie à Rennes en vue d’informer la population sur la nécessité de prendre soin des résidents, avec suffisamment de personnel.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0