Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > GÉRIATRIE : QUAND LE CHU DE RENNES ORGANISE LA MATRAITANCE

GÉRIATRIE : QUAND LE CHU DE RENNES ORGANISE LA MATRAITANCE

mardi 26 avril 2016

Malgré les discours officiels sur l’importance de la prise en charge de la dépendance dans notre société, la réalité est souvent à la traîne. Ainsi, au CHU de Rennes, la Direction programme sciemment la maltraitance institutionnelle des patients âgés.

En effet, à l’issue des travaux de rénovation du site de La Tauvrais, le service de Soins de Suite et Réadaptation Gériatrique (SSR) réintègre ses locaux et doit retrouver ses capacités d’accueil, pour un total de 67 lits. Or, les projets d’organisation de travail présentés en instance font état d’une insuffisance flagrante d’effectif.

Ainsi, par rapport aux préconisations minimales réglementaires, il manque 16 postes d’infirmiers à temps plein, et 8 postes d’Aides-soignants à temps plein, pour assurer une prise en charge décente

Les salariés de ces services et l’intersyndicale ont pourtant averti très en amont la Direction Générale qui n’a jamais daigné répondre

Pour dénoncer cette dégradation programmée du service public, l’intersyndicale, avec le soutien des salariés du SSR, a boycotté le Comité Technique d’Etablissement prévu ce matin, 26 avril, jour du déménagement, et organisé un filtrage symbolique du transfert des patients de l’Hôtel Dieu vers La Tauvrais. Un droit d’alerte a été déposé par le CHS-CT.

La Directrice Générale a refusé de se déplacer pour discuter des moyens indispensables à mettre en place. Elle a au contraire aussitôt dépêché un huissier et menacé de porter plainte. Comme si cela ne suffisait pas, elle a cherché à gagner du temps pour organiser en douce la sortie des patients âgés par l’arrière du site, par une sortie destinée aux livraisons.

L’intersyndicale dénonce le refus du dialogue et le double discours de la direction générale. Nous avons sollicité un entretien auprès de l’Agence Régionale de Santé pour évoquer la situation et obtenir les renforts nécessaires de manière pérenne. Nous avons alerté les représentants des usagers, et les responsables politiques. Nous réclamons des moyens à hauteur des besoins de prise en charge sanitaire de la population, pour un service public de qualité à destination de la population.

L’intersyndicale du CHU de Rennes

SUD Santé-Sociaux, CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC

Contact pour l’intersyndicale : SUD Santé-Sociaux, 06 95 01 28 27

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0