Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Fermeture temporaire de lits au CHGR. La conséquence de plusieurs années de (...)

Fermeture temporaire de lits au CHGR. La conséquence de plusieurs années de gestion calamiteuse

samedi 13 avril 2019

Après avoir vanté pendant tant d’années la grande attractivité du Centre Hospitalier Guillaume Régnier de Rennes auprès des médecins, le retour à la réalité est cruel pour le directeur.

Dans une note de service, le directeur acte le gel des admissions au sein de l’unité Anne de Bretagne depuis le 15 mars dernier et la diminution de 5 lits de l’UHCD Lanteri Laura à compter du lundi 8 avril. Comme si cela ne suffisait pas, lors de la Commission Médicale d’Établissement du 2 avril, le directeur a fait état d’une difficulté croissante pour recruter des psychiatres… En effet, une quinzaine de postes de psychiatres sont vacants au CHGR de Rennes.

Conséquence : 3 unités d’admission seraient potentiellement concernées par leur fermeture en juillet et/ou août en plus de celles déjà fermées l’été (pédopsychiatrie, unités ambulatoires, unité d’addictologie…). Et après cet été que va-t-il se passer ?

Pourtant, depuis des années nous tirons la sonnette d’alarme et informons la direction de notre inquiétude : de nombreux médecins, bien qu’attachés à la fonction publique, font le choix de quitter le CHGR. Lorsque nous les interrogeons sur leur départ et cherchons à comprendre, nombreux mettent en avant l’impossibilité de travailler avec la direction. Cette fuite touche actuellement les psychologues et tous les corps de métiers. Sans compter de nombreux soignants, notamment infirmiers qui font le choix de quitter l’établissement en raison de la dégradation des conditions de travail.

La direction refuse toujours d’interroger cette fuite... c’est pire ailleurs nous répond-on. Aucune remise en question sur son management. .... Alors le constat est terrible !

Quelle stratégie la direction compte-t-elle mettre en place pour rendre cette attractivité que nous connaissions ? La direction a-t-elle entendu ce que les médecins avaient à dire au moment de leur départ ? Quand est-ce que la direction va accepter que le bien le plus précieux qui fait tourner l’hôpital c’est son personnel...et qu’il faut cesser de le réduire à un objet du management mais comme un partenaire.

Malheureusement, les effets de cette gestion sont calamiteux :

Allongement des délais d’hospitalisation avec des tensions dans les services d’urgence notamment du CHU de Rennes, du CH de Vitré et celui CH de Fougères

Quid de l’intégration des agents qui seront dispatchés sur l’extra hospitalier en plein été ?

Dégradation des conditions d’accueil dans les unités dans lesquelles des lits supplémentaires vont être installés (G08, G04, G05, G10), des unités déjà sous tension et dont le personnel risque vite d’être en souffrance en raison de l’augmentation de l’activité. Quid de la surcharge de travail des secrétaires et assistantes sociales ?

Et nos collègues contractuels ? Ils seront les premiers à faire les frais de cette réduction de lits. Combien ne verront pas leur contrat renouvelé cet été ?

Les délais d’attente en CMP qui vont se rallonger : moins de médecins = moins de rendez-vous, alors que la moyenne d’obtention d’un rendez-vous médical avec un psychiatre en CMP en Ille et Vilaine est entre 2 et 5 mois et pour les pédopsychiatres est de plus d’un an.

Cette situation va conduire à une réelle désorganisation du service public de santé. Nous appelons à l’arrêt de ce projet et à un travail de concertation pour favoriser l’emploi de médecins psychiatres, en lien avec les pouvoirs publics (élus locaux, parlementaires, ARS et Préfet...).

Il est plus que temps de mettre sur la table des discussions, l’amélioration des conditions de travail et la rémunération de tous les agents de l’hôpital.

Il convient de réagir collectivement pour défendre l’hôpital public et les moyens pour notre établissement, tout comme pour les salariés. Nous demandons, plus de moyens financiers pour l’hôpital et pour mieux payer tous les salariés.

Syndicat SUD Santé Sociaux CHGR

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0