Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Élections professionnelles à La Poste

Élections professionnelles à La Poste

mardi 9 décembre 2014

Des résultats dans un contexte de suspicion.

Organisations CNT SUD CGT FO Cgc-Unsa-Cftc CFDT
Résultats 1,10% 20,17% 26,54% 19,97% 9,71% 22,51%
Ecart 2011 -0,55% -2,08% -2,79% +1,08% -0,73% +4,37%

La fédération SUD PTT enregistre une perte de 2,08 %. Ce résultat n’est pas bon et notre organisation analysera ce recul qui est le premier depuis sa création en 1989.

Des premiers enseignements sont néanmoins possibles :

La généralisation du vote électronique favorise largement des populations qui ne sont pas l’électorat naturel de notre organisation (cadres et cadres supérieurs). De surcroit plus on descend dans la hiérarchie des métiers de La Poste, plus l’abstention est importante. C’est notable chez les factrices et facteurs confrontés depuis des années à des restructurations multiples et une souffrance au travail accrue. Le taux de participation est inférieur de près de 4% avec la moyenne nationale (75,58%).

Un dialogue social vicié, organisé par la direction générale de La Poste, afin de favoriser le pôle réformiste. Sur ce point la Direction Générale n’a pas lésiné en refusant d’appliquer le volet pécuniaire d’un accord rejeté par CGT, FO et SUD. Tout en annonçant la mise en œuvre de toutes les autres mesures concernant les réorganisations dans l’entreprise.

D’autres résultats sont satisfaisants pour notre fédération.

Sans en faire une généralité, il est à noter que notre fédération progresse dans des départements qui ont connu des luttes significatives (Bouches du Rhone, Gironde, Loire Atlantique, Vendée et Hauts de Seine,…). La résistance des postiers est toujours vivante.

Plus grave la fiabilité du mode de scrutin

Depuis 4 jours, notre fédération a fait apparaître un bug lors des opérations de vote qui transforme le vote de l’agent en vote blanc. Au début, la direction a parlé de dénigrement et devant la multiplication des cas, elle a fait écrire à un cabinet d’expert que ce n’était qu’un bug d’affichage mais que le choix était respecté. Au final ces résultats font apparaître un quasi triplement du vote blanc (passant de 3,3% à 9%). Cette réalité met à mal la scabreuse explication des patrons de La Poste.

De nombreux témoignages, des vidéos et des votes devant huissiers démontrent que de manière assez récurrente deux bugs apparaissent durant l’opération.

Près de 6% des électeurs auraient donc vu leur vote détourné. Devant ce constat, la fédération va écrire à la direction de la Poste pour demander l’annulation du scrutin. En cas de réponse négative, nous envisagerons un recours devant la juridiction compétente

http://www.sudptt.org/spip.php?arti...

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0