Des Tombées toutes neuves

samedi 8 juillet 2006

La succession de Jean Bernard Vighetti à la direction des Tombées de la Nuit n’avait pas été facile pour les trois précédentes éditions. Différentes facteurs ont pu l’expliquer, principalement les restrictions budgétaires, des jauges de salles et des lieux pas toujours adaptées, des programmations parfois discutées, et en outre des météos défavorables ...

Cette année Claude Guinard aura permis au festival de retrouver une âme. J’ai pu l’apprécier en tant que spectateur au gré de choix purement hasardeux.

La cuccina dell’arte, par le cirque Ronaldo (pas du Brésil mais de Belgique) sous le chapiteau planté au vélodrome, fut un véritable régal. Non pas tellement pour l’originalité des ingrédients archi connus ; que ce soit dans la comédia dellarte ou chez les clowns traditionnels qu’il soit blanc ou gugus. Mais comme disent les langues de bois, par ce que les Ronaldo revisitent avec virtuosité, un art que des comédiens comme Gustave Parking avaient déjà bien fait bouger. Bref une nouvelle génération de clown. Ils se permettent de jongler avec la pate de pizza, de faire jouer avec bonheur des spectateurs (ici le trésorier d’Attac Rennes) de vous faire pleurer de rire. Bref un spectacle réellement de qualité et totalement hilarant.

http://www.fransbrood.com

Zenzazione. C’est encore du cirque, et encore des Belges. Mais cette fois en plein air. Pas d’histoires, pas d’acrobates, mais des comédiens qui animent des sortes d’ateliers. Par exemple vous rentrez - 6 hommes et six femmes- dans une sorte de magic miror animé par une espèce de gitane. Elle vous fait manger un oeuf dur, pendant que des pédaleurs font tourner l’ensemble. Il vous faut supporter le directeur du cirque bavard impénitent et la fanfare des musiciens minables. Vous pouviez vous prendre aussi pour des acrobates, faire un tour dans la grande roue ; monter sur un manège et vous perdre sous un immense jupon ... Vous n’y comprenez rien...tant pis, fallait y être ...

http://www.laika.be

Transports exceptionnels par la cie Beau Geste. Un ballet acrobatique qui lie un duo improbable, a savoir une pelleteuse et un acrobate danseur. Une idée qui ne manque d’intérêt, même si je suis resté un peu sur ma faim ...

http://www.ciebeaugeste.com

Un jour c’était la nuit par la compagnie Carabosse au jardin du Thabor. On avait failli oublier que le festival avait été, il y a quelques années très innovant dans la mise en scène des lieux publiques rennais. Les Colin (cie Tuchen), Le Lardoux (cie de l’Arpenteur) ont fait des émules... Ce fut bien émouvant que de rentrer dans ce Thabord, la nuit, et de s’y promener éclairés par des centaines de brulots ; de rencontrer dans l’ombre des scènes jouées par des comédiens de Carabosse. Certains déclament sur la bêtises des hommes, d’autres poussent la chansonnette ou dansent sous un amas de parapluies . .. Un moment de bravoure très inquiétant avec l’évocation des totalitarismes, des gerbes d’étincelles giclent partout et Baladur qui n’arrêtent pas de vous demander de vous taire .... Des tas d’objets plantés là, sans sens. Une espèce de machine à vapeur...

Au total l’évocation du monde tel qu’il va. inquiétant, sans grands espoirs, excluant le rêve et la poésie, livré aux félés du libéralisme, continuateur des barbares du siècle passé... Il est toujours minuit dans le siècle pour Carabosse...

http://www.ciecarabosse.fr

J’ai aussi entendu dire : L’ile aux paons : beaucoup de spectateurs ont du mal à accepter la musique accompagnant des films super 8. Dommage ! Philippe Poirier du défunt Kat onoma a bien des talents..

L’aurore de FW Murnau avec Olivier Mellano était un spectacle étonnant d’un film expressioniste allemand mis en valeur par un guitariste rennais talentueux

Jacquy Mollard avec son acoustic quartet est toujours un super violoniste

Yves Juin

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0