Défis. Contre la fracture numérique

jeudi 4 septembre 2008

Gwen Rastoll http://www.letelegramme.com/gratuit...

Donner, à ceux qui n’en ont pas les moyens, un accès aux autoroutes de l’information. C’est le défi que s’est fixé Jonathan Chaussepied. Avec ses amis, ils sont devenus de véritables Robin des bois du numérique.

Dans leur Sherwood de Lanester, un groupe d’amis a décidé de donner, à tous ceux qui n’en ont pas les moyens, un ordinateur équipé de logiciels libres, afin de lutter contre l’« illectronisme ». Un fléau que tente d’endiguer Jonathan Chaussepied, l’un des Robin des bois modernes : « Aujourd’hui, le fossé numérique est énorme en France. Et la fracture numérique est encore plus importante dans les cités HLM ». Le taux de foyers équipés en ordinateur serait de 52 % en France. « Chez les habitants du parc HLM Bretagne Sud Habitat, il n’est ainsi que de 32 % », assure le jeune homme, habitant aujourd’hui Carhaix (29). Avec deux Lanestériens, Gilles Le Couster et Joël Coché, à l’origine du projet, ils ont créé l’association Défis en novembre 2007, dans un immeuble du quartier Kesler-Desvillers voué à la déconstruction. C’est là qu’ils accompagnent, dans leurs premières démarches, les « sans claviers ».

Moins de « sans claviers »

« Nous prêtons à ceux qui ont peu ou pas de moyens, un ordinateur recyclé en parfait état de marche », explique Jonathan.

En quelques mois, l’association a récupéré 150 ordinateurs, reconditionnés sous logiciels libres et cédés gratuitement aux personnes peu ou pas solvables. L’expérience a été menée avec Bretagne Sud Habitat auprès des locataires de la cité qui peuvent bénéficier d’un accès internet moyennant un coût modique : gratuit pendant un an, puis 3 E par mois.

Libres et efficaces

« Les entreprises et administrations qui renouvellent leur parc informatique, mais aussi les particuliers, nous cèdent leurs ordinateurs ». Puis, la magie des logiciels libres fait son effet, sous les incantations de Jonathan and co : « J’ai découvert Linux en dépannant l’ordinateur d’un ami. Maintenant, je ne sais même pas comment je pouvais faire avant. Les logiciels libres sont souvent plus performants que les logiciels payants. Et on ne parle même pas des virus ! ». Jonathan et les justiciers numériques ne lâchent pas les jeunes claviers sur les autoroutes de l’information sans leur donner quelques leçons de conduite. « On assure un accompagnement, une initiation au web, gratuite elle aussi. Et le local est mis à disposition pour l’aide aux devoirs, les recherches... ». Un webzine qui « donnera la parole aux citoyens du Net » est en cours de création.

Prix régional... et plus

Le projet, solide, a d’ores et déjà reçu le soutien de divers partenaires. Cerise sur le gros gâteau numérique, il a été récompensé le 26 juin dernier, par le jury Talents des cités de la Région Bretagne qui lui a décerné le prix 2008 dans la catégorie « création ». Prix que Jonathan a reçu au nom de l’association. Un sympathique retour des choses pour ce jeune musicien autodidacte touchant le RMI, bidouilleur à ses heures et projectionniste bénévole, qui se fait désormais détrousseur d’ordinateurs - avec le consentement des propriétaires - et redresseur de torts numériques. Sans compter que le temps des récompenses n’est peut-être pas encore définitivement passé : le 8 septembre, un jury désignera les lauréats nationaux qui recevront 7.000 E. Jonathan et ses amis relèvent le « Défis ».

APRIL. Revue de presse du 18 au 24 Août 2008

http://wiki.april.org/phpwiki/index.php/RevuePresse20080824

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0