Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Contre la répression syndicale et les sanctions disciplinaires, Pour la (...)

Contre la répression syndicale et les sanctions disciplinaires, Pour la défense du secrétaire du CHS-CT de l’établissement de La Poste de Saint Jouan de Guerets

jeudi 5 décembre 2013

SUD PTT 35

GREVE LE 7 DECEMBRE 2013 dans les bureaux de Poste de la Côte d’Emeraude

La direction de la Poste a décidé de traduire en conseil de discipline Benjamin Segard, facteur et secrétaire du CHS-CT de l’établissement de Saint Jouan des Guérets qui couvre les bureaux de St Jouan, St Malo, Dinard et Pleurtuit, à Rennes le 9 décembre 2013.

Les motifs ne sont pas sérieux car on lui reproche seulement d’effectuer sa tournée dans le temps calculé par la direction et de rentrer à l’heure.
Le problème, c’est que Benjamin Ségard comme d’autres facteurs n’arrivent pas à effectuer la totalité de la distribution de leur tournée depuis la dernière réorganisation.
Cette dernière réorganisation de la distribution sur la plateforme de Saint Jouan entraîne une situation catastrophique : surcharge de travail, nombreux restes, dépassements d’horaires quotidiens.

Benjamin Ségard a saisi le conseil des prud’hommes depuis plus d’un an pour que les dépassements d’horaires constatés lui soient payés en heures supplémentaires. La direction refuse catégoriquement !

L’audience au Conseil des prud’hommes de St Malo est prévue pour le 28 janvier 2014….

D’autre part, le CHS-CT de St Jouan des guérêts a, à plusieurs reprises, saisi l’inspection du travail pour faire constater les entraves au bon fonctionnement de l’instance par la directrice d’établissement de St Jouan.

La tenue de ce conseil de discipline est donc une simple mesure de rétorsion qui ne repose sur rien sauf sur une situation conflictuelle. Car le seul tort de Benjamin, c’est de réclamer activement un meilleur dimensionnement de la charge de travail qui permette à tous de travailler dans le cadre des horaires définis

En effet, il est constant que le salarié ne commet pas de faute si l’employeur ne lui donne pas les moyens d’effectuer son travail. Ce qui est le cas ! Pourtant la direction opérationnelle courrier (DOTC) envisage une mise à pied de 15 jours !! . La direction de Poste doit faire en sorte que le travail qu’elle demande à ses facteurs soit faisable dans le respect des horaires collectifs et d’autre part, en cas de dépassement, elle doit décompter et payer ces heures supplémentaires. Or, elle ne fait ni l’un ni l’autre. !!

C’est pourquoi la sanction envisagée dans de telles conditions est inadmissible !!

Le syndicat SUD PTT d’Ille et Vilaine appelle les facteurs de la côte d’émeraude à faire grève le samedi 7 décembre et à se rassembler devant la Plate forme de Préparation Du Courrier de Saint Jouan des Guérets à la prise de service.

Rennes le 5 décembre 2013

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0