Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Contre la fermeture des bureaux de Poste

Contre la fermeture des bureaux de Poste

jeudi 19 janvier 2017 (Date de rédaction antérieure : 27 janvier 2017).

Rassemblement le 27 janvier 2017, 17h30 à La Poterie

« La Poste est en train de supprimer 1/3 des bureaux de Rennes, remplacé par des commerces. Remplacés ? Non, un de ces commerces vient de renoncer au bout de 4 jours ! »

La disparition d’1/3 des bureaux de Poste de la Ville de Rennes se poursuit, tandis que les actions du syndicat SUD et les protestations de la population continuent. Ainsi la direction de La Poste a fermé définitivement le 30 novembre le bureau de Coetlogon et le bureau de Danton. Ce dernier permettait l’accessibilité au service public notamment à un foyer d’handicapés de ce quartier rennais. Le 30 décembre c’est le bureau de poste d’Oberthur qui a été fermé, malgré un nouveau rassemblement protestataire d’habitants et de postiers appelé par SUD.

Le 7 janvier, c’était au tour du bureau très fréquenté de St Hélier de fermer. Comme pour les autres bureaux fermés, la Direction de La Poste « travaillait » paraît-il depuis plusieurs mois à son remplacement par un « RPU » (Relais Poste Urbains). Le plus souvent il s’agit de petits commerçants (bureaux de tabac/presse) qui n’ont pas forcément de place, voire de formation professionnelle, pour garantir la même qualité de service que des postiers, en matière de services et produits du Colis et du Courrier (lettres recommandées, etc…).

Dans le cas de Rennes-St Hélier, c’est une supérette U-Express qui devait remplacer le bureau de Poste. Or dès le 11 janvier, le commerçant a renoncé à reprendre les services postaux !!!

- Ainsi, la première partie de l’arnaque à la population se dévoile et cela confirme malheureusement ce que dénonce depuis 6 mois le syndicat SUD : la Poste détruit les bureaux de Poste de proximité, et est incapable de mettre quoi que ce soit de sérieux en place, malgré ses affichages mirobolants (horaires plus élargis des commerçants, etc…). La disparition totale du service public postal qui est à l’œuvre.

- La deuxième partie de l’arnaque à la population concerne les services bancaires de La Poste. Pour les activités bancaires, elle veut renvoyer les gens vers les bureaux de Poste restants (pour le moment) ; ce sera plus de déplacements pour les usagers et… pour un service dégradé : les conditions d’accueil sont dégradées depuis 2 ans. La Poste a réduit de 20 à 40% (selon les sites) le nombre de guichets, remplacés par des automates bancaires, auxquels nombre d’usagers peinent à s’adapter…

Ainsi la population subit les effets d’une grande concentration de la charge de travail et d’accueil sur les guichetiers et conseillers bancaires restant. La prise en charge est de plus en plus chaotique et aléatoire. Au nom du transfert hypothétique vers le numérique, la réactivité et la crédibilité de la Poste sont en chute libre pour ce qui est de répondre aux besoins réels des habitants de Rennes, que ce soit pour la banque postale, les colis, le courrier.

Le syndicat SUD a depuis 6 mois une question brûlante : A quel jeu a joué Madame Appéré, députée-maire de Rennes, avec Monsieur Wahl, grand patron de La Poste ? La maire révélait dans les colonnes d’Ouest-France il y a dix jours, avoir rencontré récemment le PDG de La Poste pour améliorer la sécurité alentours de La grande Poste de Rennes-République. La « contrepartie » était-elle sa bénédiction aux suppressions des bureaux de Poste de quartiers de Rennes ?

C’est pourquoi le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine appelle à un rassemblement le 27 janvier 2017 contre la fermeture du bureau de poste de La Poterie (le prochain sur la liste noire).

Rennes le 16 janvier 2017

1 Message

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0