Accueil du site > Politique > Contre l’extradition de Vincenzo Vecchi vers l’Italie

Contre l’extradition de Vincenzo Vecchi vers l’Italie

mardi 13 août 2019 (Date de rédaction antérieure : 14 août 2019).

Les prochains RDV :

- Présence du comité de soutien Vincenzo à l’audience concernant la demande de liberté conditionnelle : à Rennes, au Parlement de Bretagne, le jeudi 22 août à 9h. Nous souhaitons cette présence pacifique et déterminée.

- Présence du comité de soutien Vincenzo à l’audience concernant la demande de complément d’informations à l’Italie : à Rennes, au Parlement de Bretagne, le vendredi 23 août à 10H. Nous souhaitons là aussi cette présence pacifique et déterminée.

Comité de soutien Vincenzo


maj 13 août 2019

Depuis notre premier communiqué de presse du samedi 10 août, le comité de soutien pour VINCENZO souhaite apporter des précisons suite aux différents articles parus :

Officiellement à Gênes, il n’y a jamais eu d’utilisation d’armes, ni à fortiori de saisine d’armes pendant ces 2 jours de manifestation.

Les condamnations ont été prononcées sous le chef d’inculpation « saccages et dévastation », un élément du code Pénal Italien, introduit par le régime fasciste en 1930. Il permet, dans les faits, au nom de la notion de « concours moral » aux événements, de sanctionner avec des peines de 8 à 15 ans de prison la simple présence et la participation à des manifestations considérées comme insurrectionnelles.

Vincenzo Vecchi sera auditionné à la Cour d’appel, Place du Parlement, à Rennes mercredi 14 août à 11h00.

Les membres du Comité de Soutien Vincenzo restent pacifiques et déterminés.

Le comité de soutien à Vincenzo.


Comité de soutien « Vincenzo » : contre son extradition vers l’Italie

Vincenzo, ressortissant italien, a été arrêté le jeudi 8 août.

Il avait été condamné en Italie à 12 ans d’emprisonnement avec comme chef d’accusation « dévastation et saccage ».

Les griefs qui lui étaient reprochés :

- participation à la manifestation contre le G8 à Gênes en 2001,
- participation à une manifestation anti-fasciste, non autorisée, à Milan en mars 2006. Il n’était membre d’aucune organisation politique.

Vincenzo avait choisi de fuir cette condamnation injuste et disproportionnée. Il vit depuis 8 ans sur notre territoire (Pays de Questembert) et s’est complètement intégré à la vie locale.

Nous nous opposons à ce que l’État français livre « Vincenzo » aux autorités italiennes, qui ne manqueront pas l’opportunité d’en faire un exemple.

Étant donné le contexte actuel en Italie, cette affaire nous apparaît éminemment politique et urgente. Il doit passer devant le juge le mercredi 14 août. Il est actuellement incarcéré au centre de rétention de Vezin le Coquet, près de Rennes.

Nous sommes un collectif citoyen qui souhaitons rendre publique et se mobiliser contre une procédure d’extradition en cours.

Il serait inadmissible que notre gouvernement, se prévalant d’être le défenseur Européen de l’humanisme et des Droits Humains, cautionne cette discrimination politique.

Nous tenons à votre disposition des documents plus complets.

Comité de soutien à Vincenzo

Contact : https://www.comite-soutien-vincenzo...

Site internet : https://www.comite-soutien-vincenzo.org/


Les faits :

Jeudi 8 Août, Vincenzo qui vit à Rochefort en Terre (Morbihan) depuis 8 ans, sans aucune histoire et complètement intégré à la vie locale, est arrêté par la police. Son arrestation à lieu sous mandat d’arrêt européen. Il est emmené au centre de détention de Vézin le Coquet, pour une procédure d’extradition.

L’origine des faits :

Vincenzo a participé tout d’abord en 2001 à Gênes à la manifestation contre le G8 et en second lieu en 2006 à Milan à une manifestation anti-fasciste non autorisée. Ce sont ces 2 faits qui lui sont reprochés par la justice italienne. De nombreux militants avaient été arrêtés à Gênes et une quinzaine de personnes avaient été condamnées à des peines lourdes (8 à 15 ans fermes) sous le chef d’inculpation officielle de « Dévastation et saccage ». Vincenzo en faisait partie. Devant cette inculpation injuste et disproportionnée, il décide d’échapper à la prison et arrive alors à Rochefort en terre.

Un comité de soutien pourquoi ?

Pour de multiples raisons :

Parce qu’avant tout Vincenzo est notre ami, notre voisin, notre camarade.

1/ La légitimité de la condamnation à 2 niveaux :

- Par rapport à la manifestation de Gênes, la répression policière a été condamnée par différentes instances internationales, dont l’une des dernières en 2015 par la Cour Européenne des droits de l’homme. L’Italie a été condamnée pour n’avoir jamais poursuivi en justice, ni même identifié, les auteurs de violences policières contre des militants altermondialistes, en marge du sommet du G8 à Gênes en 2001. Des mauvais traitements pourtant assimilables à des « actes de torture » selon la CEDH. Ce qui bien évidemment peut questionner la légitimité du jugement.

- Le chef d’accusation sur lequel est basé le jugement « Dévastation et saccage », considéré comme un crime contre l’ordre public. Ce crime a été introduit par le code Rocco de 1930 (donc en période fascisante) et est encore en vigueur aujourd’hui pour réprimer les révoltes de rue. Ce code permet de condamner à des peines de prison de 8 à 15 ans, sans avoir à prouver la culpabilité des inculpés. Il est suffisant de se trouver à un endroit où a lieu le désordre… Le contexte de création de ce chef d’inculpation questionne là-encore la légitimité de cette condamnation.

2/ Le caractère éminemment politique de cette arrestation et extradition.

En effet, l’extrême droite participe de plus en plus fortement au gouvernement italien. Vincenzo ayant été fortement engagé dans la lutte antifasciste, et les accusations prononcées contre lui étant liées à des actions anti-fascistes, il semble plus qu’évident qu’il servira d’exemple dans cette affaire.

Un comité de soutien pour quoi faire concrètement :

Notre 1er objectif est d’empêcher l’extradition et de retarder la procédure afin de donner le temps pour assurer une vraie défense. Nous espérons qu’il reste en France et ne soit pas « livré » à la justice italienne.

Contact : https://www.comite-soutien-vincenzo...

Site internet : https://www.comite-soutien-vincenzo.org/

2 Messages de forum

  • Des nouvelles de mercredi 14 août, jour de l’audience

    Nous étions plusieurs centaines mercredi 14 août au matin devant le parlement de Rennes, calmes et décidés à montrer notre présence et notre soutien à Vincenzo.

    Il nous a été possible de rentrer à 17 personnes (appartenant toutes au comité de soutien de Vincenzo) dans la salle d’audience. Plusieurs journalistes y étaient également présents. Vincenzo est apparu calme et manifestement content de notre présence.

    Son avocate a réclamé à la Cour la possibilité de disposer d’un délai pour obtenir des documents permettant de nourrir ce dossier de demande d’arrêt européen actuellement très mince, incomplet et très questionnant.

    Une décision sera rendue le 23 août. Si la cour souhaite un supplément d’informations, les autorités judiciaires italiennes auront dix jours pour le lui faire parvenir, après quoi, une nouvelle date d’audience sera fixée et le sort de Vincenzo sera de nouveau en jeu.

    L’avocate a également demandé la mise en liberté conditionnelle sur laquelle la Cours se prononcera le 22 Août. A présent, il importe de rester mobilisés et de poursuivre la mobilisation pour empêcher l’exécution du mandat d’arrêt européen qui menace notre ami.

    Nous allons utiliser ce peu de temps pour amplifier nos forces, élargir et organiser ce soutien.

    https://www.comite-soutien-vincenzo.org/actualites/des-nouvelles-de-mercredi-14-aout-jour-de-laudience/

    Répondre à ce message

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0