Accueil du site > Société > Concert de soutien au fonds de solidarité féministe

Concert de soutien au fonds de solidarité féministe

lundi 26 mai 2014

Soirée de soutien le jeudi 29 mai au bar le 1675 ! avec Freak Magnet et Amy Binouze, à partir de 20h00

Soirée organisée par Coco Loca Prods

suite à l’appel à soutien financier, pour Anna, du fonds de solidarité féministe

Voici leur mail ci dessous :

Le Fonds de solidarité féministe [1] a lancé un premier appel à soutien financier pour Anna, mi-décembre 2013.

Aujourd’hui, continuons la mobilisation !

Anna est une camarade féministe qui a été victime de harcèlement moral au sein du service égalité homme/femme d’une administration du Grand Ouest, au cours de l’année 2012, alors qu’elle était contractuelle.

Pour rappel, les agissements qu’elle reproche à sa supérieure hiérarchique sont les suivants : une perte d’autonomie rapide sur son poste, sa mise à l’isolement de la communauté de travail, des ordres et contre-ordres permanents, l’alternance constante entre un surcroît de travail soudain nécessitant de nombreuses heures supplémentaires puis l’absence, parfois prolongée, de toutes missions et de responsabilités (appelée communément « mise au placard »), des dénigrements réguliers de ses compétences professionnelles, des sous-entendus hostiles, une intrusion dans sa vie privée, des jugements sur ses opinions et sa vie personnelle, de multiples humiliations...

Malgré les interventions du médecin du travail, malgré la présence de témoins directs de certains agissements, personne au sein du service n’a pris la mesure de la dégradation de l’état de santé d’Anna au fil des mois. Sa santé physique et surtout mentale a subi une telle atteinte qu’elle a du être hospitalisée alors qu’elle était toujours en poste. Cette hospitalisation a duré plusieurs mois, pendant laquelle son contrat à durée déterminée est venu à échéance.

Aujourd’hui, Anna n’exerce plus d’activité professionnelle, le monde du travail étant encore pour elle synonyme de violence. Alors qu’elle destinait sa carrière au domaine de l’égalité professionnelle entre femmes et hommes, en adéquation avec ses études et ses convictions, elle envisage dorénavant de se reconvertir. En outre, les agissements de harcèlement moral lui ont causé des désordres psychiques durables, qui mettront encore des mois et peut-être des années à s’effacer.

Après son hospitalisation, Anna a mis plusieurs mois à trouver les capacités matérielles et intellectuelles pour se décider à réunir un certain nombre d’éléments. Ceci afin d’engager d’une part la responsabilité de son administration (et ainsi obtenir réparation des préjudices qu’elle a subis, sur le plan moral, professionnel et de sa santé), et d’autre part la responsabilité pénale de la supérieure qu’elle met en cause.

L’engagement de ces procédures l’expose à des frais, notamment d’avocate, qu’elle n’a pas la possibilité d’assumer seule, étant donné sa situation professionnelle et financière.

Grâce au premier appel à soutien, nous avons obtenu près de 3000€, dont une partie a permis de financer les honoraires de l’avocate d’Anna afin de rédiger la plainte pénale. Le procureur de la République l’a réceptionnée il y a un mois mais n’y a pas encore donné suite.

Cette somme est déjà importante mais encore insuffisante pour honorer les frais qu’engendrent les diligences qu’une avocate spécialiste en matière de harcèlement moral, effectuant un travail considérable, doit encore accomplir.

En effet, l’avocate d’Anna vient d’adresser une demande de protection fonctionnelle2 à l’administration mise en cause. Si l’administration rejette la demande, il sera nécessaire d’engager un recours devant le tribunal administratif. C’est malheureusement souvent le cas.

Afin de pourvoir aux paiements des honoraires dus pour la procédure de protection fonctionnelle et les frais de déplacement de son avocate dans l’Ouest de la France, nous avons besoin de récolter à nouveau 2.000 €.

Nous faisons donc appel à nouveau à votre solidarité pour aider Anna à faire valoir ses droits.

Le Fonds de solidarité féministe dispose désormais de son propre compte bancaire.

Vous pouvez adresser vos chèques (libellés à l’ordre de « Fonds de solidarité féministe ») à Association FSF – 22 Mail François Mitterrand – 35 000 RENNES

ou effectuer un virement sur le compte suivant : FR76 4255 9000 0541 0200 3369 046

Merci de nous indiquer grâce au formulaire ci-joint si vous souhaitez que l’on vous délivre un reçu fiscal afin de pouvoir déduire votre don, le cas échéant, de vos impôts. Pour rappel : 66% du montant de votre don sont déductibles des impôts. Exemple : un don de 100 € vous coûtera 34€ après déduction fiscale.

Pour toute question, vous pouvez nous écrire à

solidaritefeministe gmail.com

Le Fonds de solidarité féministe.

1 Le Fonds de Solidarité Féministe est une nouvelle association dont l’objet social est de soutenir financièrement des femmes qui souhaitent engager des procédures judiciaires afin d’obtenir réparation des violences qu’elles subissent ou ont subi.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0