Accueil du site > Musique > Archives > Concert. L’Enfance Rouge (Power trio guitare / basse / batterie) Purée Dure (...)

Concert. L’Enfance Rouge (Power trio guitare / basse / batterie) Purée Dure (Duo electro impro sax) Samedi 1 avril 2006 - 21h00

vendredi 31 mars 2006

Par solidarité avec les intermittents du spectacle, lançant un mot d’ordre de mobilisation nationale les 30 & 31 mars prochains, le concert initialement prévu le 31 mars est reporté au 1 avril. au JARDIN MODERNE - 11, rue Manoir de Servigné Z.I. Rte de Lorient, RENNES

Organisation : InterZones & Chboumblam

Tarif : 6 € Prévente à Rennes Musiques : 22, rue du Maréchal Joffre, Rennes & Réservations auprès de l’association InterZones

Association InterZones 5, square René Coty, 35000 Rennes Tél. : 02 99 59 13 85 Site Internet : http://interzones.free.fr E-mail : interzones wanadoo.fr Première Partie : PURÉE DURE

Duo électro-répétitif à base d’électrophones préparés et d’improvisations au saxophone, Purée Dure constitue une alternative radicale à la sophistication des platines et des samplers. Purée Dure propose à partir de quatre électrophones reliés par quatre microphones à une table de mixage, une musique étrange, hypnotique, souvent répétitive. L’installation d’électrophones bricolés de Pierre Fablet produit des sons & rythmes sur lesquels Daniel Paboeuf vient poser le souffle de son saxophone. DJ préhistorique, Pierre Fablet, l’instigateur de ce projet impur, avait déjà laissé au début des années 80 une trace discographique en triturant un disque souple « Evian Fruité » des petits chanteurs à la croix de bois sur le premier album d’Anches Doo Too Cool Duo. Créateur de la première affiche des Transmusicales, Pierre Fablet est ce qu’on peut appeler un vétéran du « rock rennais ». On le connaît comme guitariste dans de nombreux projets passés et futurs tels que Dr No, Tohu Bohu, Entre les Deux Fils Dénudés De La Dynamo, Le Train Fantôme avec Daniel Paboeuf, le Blue Train Choir de Philippe Pascal, etc. Le saxophoniste trublion Daniel Paboeuf fut membre des éminents Marquis de Sade de 1978 à 1981, des Sax Pustuls, du duo de saxophonistes Anches Doo Too Cool avec Philippe Herpin, du Train Fantôme avec Pierre Fablet, du projet Il Mostro avec son frère Christian, il a tourné avec quantité de musiciens : Etienne Daho et Françoise Hardy, Afrika Bambaata et Yma Sumac, Casse-Pipe et le clarinettiste Michel Aumont, Dominique A et Bed, etc., etc. !

L’enfance rouge

L’ Enfance Rouge est un groupe franco-italien basé entre Berlin et Tunis qui prône l’ailleurs, l’encore possible, l’utopie politique et artistique. De Vilnius à Tbilissi, de Berlin à Séville, de Paris à Syracuse, ces apatrides ont donné plus de 900 concerts depuis 1995, de festivals, théâtres et clubs en centres autogérés ou camps de réfugiés slovènes et croates durant l’avant-avant-avant-dernière guerre. Power trio guitare-basse-batterie, l’Enfance Rouge dégage une puissance peu commune, un véritable cataclysme sonore où la chanson est broyée par une guitare génialement bruitiste, une basse monstrueusement groovy et une batterie violemment jazzy, avec des moments de bravoure si dissonants qu’on pense aux grands moments de Sonic Youth. Sans frontières géographiques ou artistiques, L’Enfance Rouge s’inspire tout autant de Keiji Haino que de Wadih el Safi, de la musique contemporaine que des chansons de la guerre civile espagnole. Leur free rock éruptif est proche de la scène noise hexagonale illustrée par Bästard, Sister Iodine ou Ulan Bator, mais aussi de Noir Désir ou Tanger pour leurs textes écrits en français, italien, arabe ou anglais, qu’ils peaufinent avec la précision du Monde Diplomatique et l’engagement artistique de Dario Fo pour mieux les hurler à la face du Monde. Révoltés contre la situation géopolitique surtout celle des pays du Sud, la rage alter-mondialiste contre « la locomotive du capitalisme sauvage » électrise aussi leur musique, par exemple « Boycott (thy filthy bastards) » sur « Rostock-Namur » qui passe nommément grands groupes et holdings à la moulinette pendant dix minutes ! Après avoir fondé à la fin des années 80 Il Gran Teatro Amaro, entre chansons et rock in opposition, le charismatique guitariste et chanteur François Régis Cambuzat s’entoure des Enfants Rouges, notamment de la bassiste et chanteuse Chiara Locardi. L’arrivée du batteur Jacopo Andreini en 2000 métamorphose le groupe en l’Enfance Rouge. Choisis pour ouvrir la tournée italienne 2002 de Sonic Youth par Thurston Moore qui les considère comme un des meilleurs groupes européens, ils sillonnent le Vieux Continent d’Est en Ouest, à raison d’une moyenne de 120 concerts par an, en embarquant au passage quantité d’amis musiciens comme Paolo Angeli, Mick Harris de Scorn, Justin Broadwick etc., au sein du festival itinérant Trasporti Maritimi. Après cinq albums dont l’avant-dernier « Rostock-Namur » est proposé en téléchargement intégral libre depuis 2003, ils viennent de faire paraître « Krško - Valencia » à l’automne dernier sur le label noise italien Wallace .

Site Internet :

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0