Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Centre Hospitalier Guillaume Régnier : entre burn-out et maltraitance (...)

Centre Hospitalier Guillaume Régnier : entre burn-out et maltraitance institutionnelle dans les EHPAD

jeudi 6 octobre 2016

par Sud Santé-Sociaux CHGR

Comme dans de nombreux hôpitaux publics, mais aussi privés, la situation des personnels et des patients devient catastrophique. Ces derniers mois ont vu s’accroître les tensions et les situations inacceptables au CHGR. Des risques encourus par les personnels mais aussi les soignés, liés aux contraintes budgétaires qui ont conduit un pôle à instituer des pratiques inacceptables qualifiées d’ « alitements administratifs » à des personnes âgées en EHPAD !

Depuis de longs mois, les représentants des personnels n’ont de cesse de dénoncer les conditions de travail des agents en EHPAD (Bruz et Chateaugiron) et aux longs-séjours de Rennes, notamment en termes d’effectif, conduisant les agents à réaliser les toilettes des personnes âgées et le ménage de leurs chambres en moins de 12 minutes. Inacceptable pour la dignité des plus anciens. Inacceptable au regard des missions de service public. Mais récemment un pallier vient d’être franchi.

L’Agence Régionale de Santé a contraint la direction du CHGR à réduire encore plus les budgets alloués aux EHPAD, avec un risque de déqualification des postes (remplacement des aides-soignants par des ASH –non diplômés) et des situations de sous-effectifs chroniques, notamment infirmiers, conduisant ceux-ci à prendre en charge deux services au lieu d’un (80 résidents pour un infirmier) et 4 aides-soignants au lieu de 5. Les répercussions ne se sont pas faites attendre : augmentation des escarres, soins annulés ou différés, repas non donnés faute de temps, traitements décalés, une douche ou shampoing par mois pour certains… la liste est longue. Ce sous-effectif chronique, engendré par les coupes budgétaires, a conduit les responsables du pôle à prendre des mesures inacceptables éthiquement et légalement (diffusées par écrit aux équipes) : les « alitements administratifs » des patients en cas de sous effectif de personnel. Des personnes âgées sont laissées au lit ou ne sont pas habillées faute d’effectifs suffisants. Dans cet écrit il est également demandé de veiller à lever les personnes âgées quand les soignants savent qu’ils recevront la visite de leur famille… pour ne pas avoir de plainte… Ce n’est plus l’état clinique qui oriente les soins, mais la diminution des budgets alloués à l’EHPAD…

Le syndicat SUD a alerté la direction par un courrier le 3 août ; courrier resté sans réponse. Des membres CHSCT ont fait une inscription au Registre des Dangers Graves et Imminents sur la situation de détresse des agents qui ne supportent plus de travailler dans des conditions qui heurte leur éthique. La direction a refusé de se déplacer comme la loi l’y oblige et a attendu 1 mois avant de convoquer les membres du CHSCT (au lieu de 48h).

L’ARS, le ministère de la Santé et le Conseil régional ont également été interpellés mais l’ARS a refusé une demande de rencontre des syndicats. L’ARS a diligenté une enquête…

La seule réponse de la Direction est de prévoir l’embauche de 2 aides-soignants sur deux mois, mais dans le seul but que les agents puissent prendre les congés qu’ils n’arrivent pas à poser. Cette mesure ne viendra donc pas régler la question des sous-effectifs. Les sous-effectifs vont donc perdurer. La maltraitance institutionnelle également. Le médecin, représentant du collège des médecins, présent lors du CHSCT s’est montré très troublé éthiquement.

Devant l’absence de réponse forte des autorités de tutelles qui financent les EHPAD pour faire cesser cette situation, des membres CHSCT désignés par le syndicat SUD vont saisir le procureur de la République comme la loi les y oblige devant toute suspicion de maltraitance. Nous avons déjà saisit le Défenseur des Droits, celui-ci nous a demandé des pièces complémentaires…

http://www.sudsantesociaux35.org/


ndlr

EHPAD :

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8...

ASH :

Agent des services hospitaliers

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agent...

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0