Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > CNP - LA POSTE - L’ÉTAT. LA POSTE AU CŒUR DE MAGOUILLES FINANCIÈRES (...)

CNP - LA POSTE - L’ÉTAT. LA POSTE AU CŒUR DE MAGOUILLES FINANCIÈRES !

jeudi 30 août 2018

Le gouvernement de Macron annonce que La Poste va prendre à la Caisse des dépôts et consignation sa participation dans le capital de la CNP (34,6%) alors que La Poste contrôle déjà 30,7% du capital de la CNP par l’intermédiaire de Sopassure (participation avec la BPCE)

Cette première magouille financière se fait contre l’avis du PDG de la CNP, Frédéric Lavenir qui a démissionné pour l’occasion.

La deuxième phase de la magouille financière initiée par l’Élysée est la montée au capital de La Poste de la Caisse des dépôts et consignation, afin que l’Etat soit minoritaire. L’Etat devenant minoritaire, il faut que la loi du 2 juillet 1990 portant statut de la Poste soit modifiée…

QU’EST-CE QUE CELA CHANGE ??

Tout, d’un point de vue de l’avenir de La Poste et des Postiers…

Rien, absolument rien en matière d’activités bancaires et assurancielles puisque La Poste et sa filiale, la Banque Postale, commercialisaient depuis longtemps les produits d’assurance, notamment de la CNP.

L’argument macroneux qui consiste à faire croire qu’il s’agirait de compenser la baisse du volume du courrier est faux d’autant que la branche courrier colis représente plus de 44% du chiffre d’affaire de La Poste (11, 3 milliards).

Cet argument ne sert qu’à masquer une sombre affaire politico-financière qui hypothèque l’avenir de La Poste

ALORS POURQUOI ?

Pour comprendre la raison de cette magouille financière, il faut se reporter au rôle de la CDC dans la privatisation des Caisses d’épargne (L’écureuil), la fusion avec les banques populaires et le détachement d’Ixis de 2002 à 2007.

En 2002, la CDC devient actionnaire des Caisses d’épargne à hauteur de 35% et cela va être la première étape du déboulonnement de cette association d’intérêt public. C’est ce qu’a expliqué le journaliste Laurent Mauduit…La deuxième étape, de 2005 à 2007, accélère la démutualisation. L’association entre la CDC et les Caisses d’épargne explose et fin 2005 il y a même un projet de cotation des Caisses d’épargne, tandis qu’en coulisse la fusion avec les banques populaires se prépare sous l’égide du directeur de la CDC…

La décision de Macron de faire passer La Poste sous contrôle de la CDC a exactement la même finalité :

  • d’une part, démanteler le groupe La Poste par activités et en faire des filiales privées (courrier, colis, services à la personne)
  • D’autre part, préparer la Banque Postale à une fusion avec une autre banque ( Il faut rappeler que la commission européenne considère qu’il y a beaucoup trop d’organismes bancaires). C’est ce que veut faire Philippe Wahl depuis qu’il est arrivé à la tête de La Poste après la faillite de la Royal Bank of Scotland dont il était super advisor !

HYPOTHÉQUER L’AVENIR DES POSTIERS

Cette stratégie politico-financière va avoir inévitablement des conséquences sur l’emploi et sur les garanties sociales des postiers. La financiarisation capitaliste dynamite les entreprises et les services publics encore liés à l’Etat avec le concours des macroneux du gouvernement et des dirigeants de La Poste qui les soutiennent.

Pour le syndicat SUD, il ne reste plus qu’une seule solution : les virer rapidement

Syndicat SUD PTT 35

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0