Accueil du site > Presse, radio, médias... > Blablasurla3 conteste la dynamique de sabotage de la télévision publique (...)

Blablasurla3 conteste la dynamique de sabotage de la télévision publique régionale

vendredi 21 avril 2006

http://blablasurla3.free.fr/

Blablasurla3 est un forum de discussions sur la nouvelle politique de programmes de France Télévisions en région.

Une politique qui s’exprime aujourd’hui par la suppression pure et simple de créneaux horaires dédiés aux régions. France 3 risque aujourd’hui de perdre son identité régionale et évidemment sa raison d’être.

- Vous pouvez > accéder au forum

- Vous pouvez > lire le texte de pétition

- Vous pouvez >.....ECOUTER RADIOBLABLA.....

Blablasurla3 conteste aujourd’hui cette dynamique de sabotage de la télévision publique régionale

Pour signer la pétition

Pour ceux qui ne sont pas au courant de la situation à France 3, voici un petit résumé.

Au nom du « patriotisme de groupe », le nouveau PDG de France Télévision Patrick de Carolis ne veut plus de concurrence entre les chaines publiques aux mêmes heures. Dans l’esprit de Paris ça se traduit par « pas d’info en face du journal de 13h de France 2 » et d’une manière générale, pas de concurrence de France 3 à France 2.

Le résultat, c’est que le 10 février prochain disparaitra l’édition Ouest du 12/14 à 12h55. C’est une tranche qui a toujours été régionale, mais elle est récupérée à partir du 27 février par les programmes nationaux pour faire des jeux et du divertissement.

Bref, on ampute les programmes régionaux, alors que c’est la raison d’être de France 3 ; cela figure dans la loi et dans le cahier des charges de la chaîne.

Dans le même temps, l’incertitude pèse sur les programmes en breton, notamment sur l’émission pour enfants « Mouchig Dall ». Et le 19/20 doit à son tour être réformé en septembre. Là encore la direction nationale veut récupérer le créneau de l’édition de 19h57 qui marche très bien et fait de l’ombre au 20h de France 2.

Tous ces créneaux pris aux régions ne sont pas compensés.

Il faut comprendre qu’aujourd’hui, les dirigeants du groupe sont des gestionnaires qui ne raisonnent qu’avec une calculette. Dans leur esprit, 12 programmes régionaux, ça coûte plus cher qu’un seul programme national.

Manifestement la particularité régionale de la chaine publique leur importe peu et c’est toute la raison d’être de France 3 qui est aujourd’hui menacée.

Ne laissons pas ces « liquidateurs » faire leur sale besogne.

Nous, téléspectateurs, citoyens, salariés de France Télévisions, défendons la seule chaîne publique régionale de France !

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0