Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Archives CPE > Assemblée générale interprofessionnelle Halle Martenot (place des lices) mardi (...)

Assemblée générale interprofessionnelle Halle Martenot (place des lices) mardi 28 mars 2006 à 15h00.

samedi 25 mars 2006

Tous(tes) concerné(e)s. Tous(tes) en grève (1)

Depuis le 7 février, 70 universités sur 84 et environ 400 lycées sont mobilisés ou bloqués pour obtenir le retrait du CPE du CNE et de la loi sur l’égalité des chances (apprentissage à 14 ans, travail de nuit des moins de 15 ans...).

De nombreux salarié(e)s, chômeurs, étudiants et lycéens ont participé aux temps forts du mouvement :

Le 7 février : 500 000

Le 7 mars : 1 000 000

Le 18 mars : 1 500 000

Malgré cette mobilisation grandissante, le gouvernement attend l’essoufflement de la jeunesse et des salariés mobilisés.

Parce que nous sommes tous concernés, soyons solidaires, rejoignons tous la lutte.

En effet, ce n’est pas un nouveau contrat précaire qui va créer de l’emploi. Par contre, les CPE et CNE vont rendre les salariés corvéables à merci. Comment se syndiquer, faire valoir ses droits lorsqu’on est en période d’essai ?

Depuis plus de 20 ans, la précarité se développe et affaiblit les droits collectifs. Aujourd’hui, le gouvernement s’attaque au jeune de moins de 26 ans et aux salariés des entreprises de moins de 20 salariés, c’est pour demain en finir avec le CDI, l’emploi stable et le code du travail. Rappelons qu’en 1994, E Balladur a augmenté la durée de cotisation pour les retraites du privée. En 2003, ce sont les salariés du public qui ont vu leur nombre d’annuités augmenté sous le prétexte de l’égalité.

Nous ne devons pas laisser passer cette loi contre le monde du travail.

Venons débattre et échanger entre salariés, étudiants, lycéens et chômeurs des suites à donner à cette journée de grève pour gagner.

(1) Communiqué issu d’une réunion interpro à la fac de Rennes 2 et à la demande des étudiants.

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0