Accueil du site > Politique > Après le 31 mars continuons la lutte des classes ! Et changeons de société (...)

Après le 31 mars continuons la lutte des classes ! Et changeons de société !

mardi 29 mars 2016

Alternative Libertaire Rennes

Le gouvernement est faible, nous pouvons le faire plier, alternative libertaire appelle donc tous les salariés, chômeurs, syndiqués ou non, étudiants, lycées à continuer la lutte par le blocage de leurs établissements, de l’économie et par la grêve générale.

Ce que nous vivons à des degrés diverses dans le système capitaliste, et aujourd’hui, de façon exponentielle avec cette offensive du PS et du MEDEF a un nom. Un nom et une réalité que l’on cherche à étouffer : la lutte des classes. La lutte des classes s’appuie sur un rapport social inégal, chaque classe défendant ses intérêts contre ceux d’une classe opposée. Notre combat que les médias présentent comme individualiste est bien un combat pour des intérêts ! Mais ceux de classes sociales dominées qui aujourd’hui se regroupent et luttent ensemble. Le gouvernement le sait lui qui a peur de jonctions politiques entre manifestants. Il ne lui reste alors plus que la désinformation et la violence....

3 flics qui tabassent un lycéen de 15 ans : voilà le vrai visage de la police, celle qui tua Rémi fraisse et qui est encore dans ses œuvres aujourd’hui. La police est intervenue sur plusieurs campus notamment Tolbiac où elle a fait preuve d’une particulière violence. Les médias complices, comme ouest france, ne parlent pas de la répression policière qui touchent les manifestations, avec des dizaines d’interpellations, souvent au hasard et de nombreuses et nombreux blessé-e-s en France, suite à des tirs tendus de grenades lacrymogènes, de flashballs, de tabassages de la police...Nous ne nous resterons pas sans rien faire : les manifestant-e-s qu’ils soient lycéen-e-s , étudiant-e-s, salarié-e-s, chômeurs-es, syndicalistes, doivent continuer à s’organiser collectivement pour se protéger face à la violence de la police et massifier la lutte. Pour être plus fort et pourquoi pas espérer aller plus loin ?

Nous ne pouvons nous contenter d’actions il faut aussi proposer des solutions politiques pour faire plier l’idéologie néolibérale. Nous sommes pour la répartition des richesses et la baisse du temps de travail (32h), ainsi qu’un cadre réellement protecteur pour la population, mais le contexte de crises écologique, économique et politique nous oblige à penser la révolution. Le communisme libertaire lie démocratie directe et autogestion, autonomie des individus et solidarités. En bref un subtile équilibre entre liberté et égalité car l’un ne va pas sans l’autre. « Par autogestion nous entendons pouvoir de décision collectif des assemblées de travailleurs, avec liberté totale d’expression et votes démocratiques. » L’autogestion c’est donc la production aux mains des travailleurs et la désaliénation du travail. C’est aussi l’économie au service de la société.

Pour obtenir le retrait du projet El Khomri, un projet historique, qui va faciliter les licenciements, baisser les salaires et donner tout le pouvoir aux patrons. Il faut parler le seul langage que le gouvernement comprend  : celui du rapport de forces. Soyons des centaines de milliers le 31 mars !

http://www.alternativelibertaire.org

contact :

rennes alternativelibertaire.org

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0